REFLEXION

VIEUX BÂTI A MOSTAGANEM : L’opération de relogement de Tigditt a commencé

Noyé au milieu d’une foule de citoyens, un millier environ, réconfortant les uns et sermonnant les autres, M. Megharbi, le chef de daïra de Mostaganem, agissant avec un tact et un savoir faire que beaucoup d’autres responsables administratifs et élus du peuple ont oublié, en bref, Mostaganem vient de découvrir, après plusieurs décennies de disette, un responsable digne de ses espérances.



C’est dans cette situation peu commune, de distribution de logements aux citoyens de la rue Merzouk Salah, « Kaddous El Meddah », que le journal « Réflexion », a pu avoir l’exclusivité de ses premières déclarations. ‘’Il faut savoir, déclara-t-il, que cette seconde opération de relogement, après celle de 2013, concerne uniquement les citoyens résidents dans le vieux bâti. Vous  pouvez le constater sur le terrain, il y a urgence à délocaliser le maximum d’habitants. Les masures  de fortunes, construites après l’avènement de l’indépendance, sans aucune étude urbanistique, risquent de s’écrouler’’. Pour cela, la daïra a  fait appel aux services compétents dans tous les domaines techniques, et a associé les comités de quartiers et représentants de la société civile, le contrôle du fichier national nous a permis d’ assainir les listes des resquilleurs, fraudeurs et faux demandeurs de logements. ‘’Malgré tout ce travail minutieux, qui nous a pris des semaines entières, et comme vous le constatez de visu, une dernière inspection est entreprise avec Mr le président de l’APC, les élus et les services de l’OPGI pour remettre, enfin, l’arrêté d’occupation, au vu et au su de tous les citoyens’’, a  souligné M. Megharbi. Par ailleurs, la seconde phase consiste en la destruction des locaux libérés par les heureux élus, aux frais de la daïra, qui a mobilisé une centaine de manutentionnaires ,pour la démolition des habitations menaçant ruines  et éviter les erreurs du passé. Dans ce contexte, le chef de la daïra de Mostaganem dira : ‘’je le dis et je le répète, les citoyens oubliés et qui répondent aux critères de sélections, leur dossiers seront soumis une seconde fois  à la commission de daïra qui statuera sur leur cas et ils bénéficieront, eux aussi, de logements décents comme leurs voisins. Il faut savoir patienter car Mostaganem, à l’occasion de la dernière visite du premier ministre Mr Abdelmalek Sellal, le premier Ministre, bénéficiera d’un quota de plusieurs milliers de logements et mettre fin, une bonne fois pour toute, à cette crise qui n’a que trop duré’’. Avant d’ajouter : ‘’Je voudrais, à travers vos colonnes, tranquilliser le collectif  des associations, sur le devenir du patrimoine culturel de la daïra de Mostaganem, qu’ils en soient rassurés, que nous axerons tous nos efforts, avec  le concours de spécialistes en la matière et les précieux conseils des sages et hommes de culture de la ville, pour lui  garder sa spécificité et son lustre d’antan’’. Enfin, M. Megharbi a conclu par une seconde bonne nouvelle, pour dire que les 16 000 demandes de logements sociaux seront passées au peigne fin, très prochainement, avec la participation de la ligue des quartiers et autres sociétés civiles et mouvement associatif, pour d’autres relogements.

B. Cherifi
Mardi 25 Février 2014 - 17:25
Lu 425 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+