REFLEXION

VICTIMES DES VOLS A LA SAUVETTE : Les habitants de la place Dubarrail réclament plus de sécurité

Les habitants de la place Dubarrail, située en plein centre-ville de Mostaganem, se plaignent de l’insécurité qui règne dans leur quartier depuis quelque temps malgré les rondes menées, de jour comme de nuit, par les éléments de sûreté.



VICTIMES DES VOLS A LA SAUVETTE : Les habitants de la place Dubarrail réclament plus de sécurité
On ne se sente pas en sécurité dans cette cité, bon nombre de personnes ont été agressées en plein jour. Cet endroit est devenu le refuge des jeunes délinquants et autres qui viennent s’adonner à la consommation de la drogue, psychotropes et même les boissons alcoolisées. Notre quiétude est perturbée par ce tapage nocturne créé par ces individus qui ne respectent pas les riverains. Nous ne cessons d’avoir les oreilles écorchées par les bruits émis par le son des cassettes, nous souffrons de ce tapage nocturne, et notamment les bébés, les personnes âgées et les malades. Parfois, des disputes éclatent en plein milieu de la nuit, entre les jeunes s’adonnant à la consommation de la drogue, font réveiller tous les gens du quartier avec des mots grossiers prononcés de leurs bouches. » « Nous savons que les services de sécurité font de leur mieux, mais nous demandons seulement qu’ils fassent des rondes quotidiennes pour que les personnes sachent que la police est présente », dira Maazouz, un habitant de ce quartier, qui ajoute, « une pétition signée par des habitants de la cité en question, a été adressée aux services concernés, afin de prendre en charge cet épineux problème qui tient à cœur les riverains ». Enfin, le vol à la sauvette est devenu de plus en plus fréquent dans cet endroit, plus précisément à partir de l’uni prix, la place Dubarrail, la place du 1er novembre, la descente de l’Avenue Reynal et le rempart, les voleurs ciblent les sacs à mains et les téléphones portables. Un citoyen nous dira : « les gens ne peuvent plus circuler en sécurité, les voleurs sont partout, ils agissent seuls mais parfois en groupes. La plupart des cas de vol sont enregistrés tôt le matin ou bien au milieu d’après midi. A ces moments de la journée, la rue est peu fréquentée, ce dont profitent ces voleurs.»

T-B-Aek
Mercredi 3 Août 2011 - 12:21
Lu 677 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+