REFLEXION

VICTIMES D'UN CHANTAGE DE LA PART DE L'AGENCE FONCIERE DE TISSEMSILT : Des bénéficiaires attendent leurs logements depuis près de dix ans



VICTIMES D'UN CHANTAGE DE LA PART DE L'AGENCE FONCIERE DE TISSEMSILT : Des bénéficiaires attendent leurs logements depuis près de dix ans
VDrôle de situation que vivent plus d’une cinquantaine de citoyens ayant postulé en 2001 pour bénéficier de logements participatifs et qui se retrouvent depuis, dans une position des plus floues. En effet, 54 citoyens ont adressé une lettre au nouveau wali dont nous disposons d’une copie le sollicitant pour une intervention qui mettra fin à leurs calvaire qui dure depuis 2001, ces citoyens précisent qu’à cette époque, ils ont formulé des dossiers à l’agence foncière pour bénéficier de logements dans le cadre du LSP situés près de la cité El Merdja à Tissemsilt tout en s’acquittant de la première tranche évaluée à 20 millions de centimes, leurs parts respectives de participation dans ces logements affirment ces plaignants étaient évaluées à 50 millions de centimes, mais ajoutent-ils, après deux ans, les travaux se sont arrêtés et aucune information ne leur a été donnée sur les causes de cet arrêt ou sur l’avenir du projet. En 2008, affirment ces citoyens, ladite agence les avait informé que la part de participation individuelle est désormais de 180 millions de centimes, chose qu’ils n’ont pas accepté et affirment qu’il est de leur droit de bénéficier de ces logements avec les closes signées dans leurs contrats et qu’ils ne sont pas responsables de cette situation et d’ajouter que cette affaire est entrée en justice qui après expertise a tranché en leur faveur, néanmoins la situation est toujours pendante après la demande formulée d’une contre expertise et à ce stade concluent-ils, la situation les a énormément pénalisés d’où ils interpellent le wali pour une éventuelle intervention qui les rétablira dans leurs droits et mettra fin à leur calvaire qui est dans sa dixième année. Enfin, dans le même contexte et pour rappel, les bénéficiaires des 146 logements LSP dans la cité Nouader vivent une situation semblable qui donne une image sombre sur l’échec de ce type de logement dans la wilaya depuis son lancement.

A.Ould El Hadri
Vendredi 3 Décembre 2010 - 11:51
Lu 459 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+