REFLEXION

VENTE DE PAIN SUR LES TROTTOIRS : Le phénomène se banalise devant l'absence des mesures de lutte



S’achemine-t-on vers la banalisation et la légalisation de certains comportements et actes irresponsables ayant une relation directe avec la santé publique ? L’ampleur du phénomène de la vente du pain particulièrement les variétés locales (pain de maison, hamdha, matloua..) sur les trottoirs est édifiante à travers les marchés et certaines artères de la ville de Tissemsilt. Le pain est étalé à même le sol à proximité des émanations des bouches d’égouts et des pots d’échappement des voitures et dans des conditions de conservation des plus déplorables, cet état de fait est encore repérable dans plusieurs endroits notamment à Souk H’lima, au premier novembre, devant le marché de l’ex-OFLA au point ou même des responsables  s’y rendent pour l’achat. Cette pratique et cette manière de faire qui se sont malheureusement banalisées et « légalisées » dans la foulée des choses pourraient même être néfastes à la santé du citoyen d’où l’urgence de donner un coup de pied dans la fourmilière par la prise de mesures strictes afin de mettre un terme à ce phénomène et l’interdiction de commercialiser ce produit en dehors des boulangeries...          

A. Ouel El Hadri
Vendredi 21 Janvier 2011 - 23:01
Lu 351 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+