REFLEXION

VEHICULES ABANDONNES DANS LES DIFFERENTS QUARTIERS : Oran ne veut pas se débarrasser de sa carcasse

Le phénomène des carcasses de véhicules, dans l’ensemble des cités de la wilaya d’Oran bat le record où des dizaines de carcasses de bus, de fourgons et de toutes sortes de véhicules sont abandonnées donnant à l’environnement une image de détresse et chaque quartier possède son lot de ferraille de voiture.



VEHICULES ABANDONNES DANS LES DIFFERENTS QUARTIERS : Oran ne veut pas se débarrasser de sa carcasse
On devait organiser une campagne anti carcasse afin de nettoyer l’environnement de ces objets non récupérables, qui servent parfois à la délinquance de tous bords. Il n’y a pas à Oran une cité d’habitation où on ne constate pas des carcasses de voitures abandonnées, dans ces espaces dits «parking».  Ainsi, nos cités dites «dortoirs», le resteront, malgré l’espace réservé pour la verdure et les coins de jeux pour les enfants d’ailleurs, si aucun effort n’est fait pour la fleur ou la verdure. Les gens se sont habitués à ce décor aride où tout existe pour un bon environnement verdoyant mais malheureusement chaque habitant se contente d’habiter la cité sans se soucier du décor du quartier pour améliorer la vie des collectivités. Rares sont les résultats attendus dans ce domaine, les cités semblent être abandonnées à elles-mêmes.  Le seul bien où les gens semblent s’entendre est la mosquée. Oran, qui était une belle ville avec une réglementation respectée qui lui a valu plusieurs prix de reconnaissance de la ville la plus propre, la plus belle, la ville lumière au temps de l’EPCE de Hadj Azzemou.  Mais il n’est jamais trop tard pour bien faire et tous les êtres humains se ressemblent, ce n’est que la volonté qui manque parfois.          

Medjadji.H
Mercredi 12 Décembre 2012 - 00:00
Lu 405 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+