REFLEXION

Utilisation des eaux usées pour l’irrigation des terres agricoles à Es-Sénia

L’irrigation des terres agricoles avec des eaux usées, se multiplie dans la wilaya d’Oran quoiqu’il a été signalé à maintes reprises à travers plusieurs coins du pays. Un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur.



Utilisation des eaux usées pour l’irrigation des terres agricoles à Es-Sénia
Des fellahs malhonnêtes qui ne se soucient guère de la santé des consommateurs, de leurs récoltes, ne se comptent pas sur le bout du doigt, à en croire certains agriculteurs. C’est le cas signalé la semaine dernière dans la commune d’Es Sénia. En effet, suite à une information qui nous est parvenue, nous nous sommes déplacés dans des fermes longeant la route d’Es Sénia vers Ain El Beida. A notre arrivée sur les lieux, nous avons été surpris, par un important débordement des eaux usées qui se déversaient vers des champs de fèves et de petits pois. La cause de ce débordement n’est autre que l’obstruction du réseau d’assainissement reliant la cité 200 logements et une station d’épuration. Sur les lieux, nous avons constaté qu’un regard a été obstrué volontairement par des inconnus. Deux sacs pleins de graviers et une dalle ont été retrouvés par les ouvriers de la SEOR lors de leur intervention sur le réseau. Cette intervention a duré depuis le début de la matinée jusqu’a une heure tardive de la nuit. Mais ce qui confirme qu’il s’agit bien d’un acte de sabotage, c’est bien comme le montre la photo.
Une plaque, avec un support, ayant les mêmes mesures que le regard,  ont été retrouvés sur les lieux. Cette plaque servait certainement pour obstruer le passage des eaux usées et les faire débordées. Et la grande question, pourquoi a-t-on provoqué ce débordement près des champs agricoles, si ce n’est pas pour l’irrigation avec les eaux usées. Plusieurs hectares de légumes, oliviers, arbres fruitiers ont été touchés par ses eaux usées. Selon des citoyens rencontrés sur les lieux, ce déversement a duré plus de trois jours. Et une question s’impose, pourquoi les fermiers n’ont pas saisi les services de la SEOR.  Les mêmes citoyens rapportent que ce genre d’actes de sabotage n’est pas une première. La daïra et la commune sont au courant que le problème de débordement des eaux usées dans cet endroit revient chaque année. Alertés, les services de la wilaya se sont déplacés sur les lieux pour constater de visu, cette catastrophe.  Selon une source bien informée, une enquête va être ouverte pour faire la lumière sur cette affaire qui menace toute une population.

Medjadji H
Samedi 24 Décembre 2011 - 09:44
Lu 341 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+