REFLEXION

Union Européenne : Fournisseur hypocrite d’armes à Israël !

Tandis que les États-Unis soutiennent ouvertement Israël en finançant directement sa machine de guerre,
les pays de l'Union Européenne ont vendu des sommes record d'armes à Israël : stop à l'hypocrisie !



Cette hypocrisie dévoilée témoigne des perpétuels mensonges et manipulations des suppôts d’Israël, face à l’opinion publique. En novembre 2012, une conférence importante s’est tenue à Tel-Aviv : la seconde Conférence Internationale HLS (Home Land Security, sécurité intérieure). Parmi les sponsors les plus en vue de cet évènement relatif à la sécurité intérieure, figuraient deux des plus importantes sociétés fabricantes d’armes, Elbit Systems et Israël Aerospace Industries (IAI), qui coopèrent toutes les deux avec l’armée israélienne. Mais la conférence accueillait un autre partenaire annoncé en grande pompe : la Commission Européenne. Cette coopération au grand jour entre l’Union Européenne (UE) et les sociétés militaires israéliennes n’a aucunement été remise en question dans les médias européens. L’UE consacre des fonds importants à Elbit, en allouant à l’entreprise de l’argent des contribuables européens, sous couvert de la recherche scientifique. Israël aura ainsi reçu pour plus de 500 millions d’euros de subventions de recherche et prend actuellement part à plus de 800 projets avec des universités et des entreprises européennes. L’important commerce bilatéral entre l’UE et Israël demeure l’un de ceux dont on parle le moins, alors qu’il joue un rôle crucial facilitant et autorisant la poursuite sans fin par Israël de ses violations du Droit international.

UE - Israël a un volume commercial de 30 milliards d’euros par an
L’UE est le principal partenaire commercial d’Israël avec un volume commercial total d’environ 30 milliards d’euros par an (29,7 milliards en 2012). Ce volume est plus de 10 fois supérieur à l’aide que fournissent les États-Unis à Israël ! L’UE est un client important de l’Etat d’Israël renforcé par l’occupation, de son secteur de la sécurité intérieure orienté vers les exportations et des fabricants d’armes multimilliardaires. L’UE est également un exportateur important d’équipements militaires vers Israël, s’élevant à des milliards d’euros. Parallèlement aux importations d’équipements militaires et de sécurité intérieure en provenance d’Israël, l’UE continue à violer ses propres règlements sur les exportations d’armes. Le Code de Conduite sur les Exportations d’Armes de l’UE stipule que l’UE est « déterminée à empêcher l’exportation d’équipements qui pourraient être utilisés à des fins de répression intérieure ou d’agression internationale, ou contribuer à une instabilité régionale. » Comment dire à quel point l’UE s’est conformée à cette disposition ? Si on se base sur les critères définis par l’UE dans la règle édictée ci-dessus, Israël est un pays vers lequel il est illégitime d’exporter des armes. En effet, en plus de violer toute une liste de résolutions de l’ONU, Israël a été et demeure plus que jamais déterminé à violer le droit international. En termes d’exportations d’armes qui violent les règlements de l’UE, l’Italie a les antécédents les plus abominables. Le plus grand fabriquant d’armes italien, Finmeccanica, a annoncé en juillet 2012 avoir remporté et signé un contrat de 1 milliard de dollars (752 millions d’Euros) avec Israël. Un autre État membre de l’UE qui exploite le commerce militaire de grande envergure avec Israël est la France. Entre 2003 et 2008, la France a exporté plus de 521 millions d’Euros d’armes vers Israël. La France a également exporté vers Israël des équipements spécialisés pour la reconnaissance, tels que les systèmes laser. Un autre exportateur d’armes important pour Israël est l’Allemagne. Celle-ci a vendu en majeure partie des armes conventionnelles en Israël pour plus de 580 millions d’euros entre 1996 et 2000, y compris les sous-marins de la classe Dolphin, censés être capables de lancer des ogives nucléaires. Pour la seule année 2000, le commerce allemand des armes avec Israël s’élevait à plus de 130 millions d’euros. L’Allemagne a exporté des torpilles, des véhicules blindés et des pièces pour les chars israéliens Merkava, utilisés en Palestine occupée. Le Royaume-Uni exporte également des quantités considérables de matériel militaire vers Israël. En 2009, après qu’Israël ait détruit la bande de Gaza, les autorités britanniques ont obtenu des licences d’exportation vers Israël d’équipements de guerre électronique, des radars pour la marine et des fusils pour snipers. Ces dernières années, le gouvernement britannique a autorisé l’exportation d’armes vers Israël pour un montant annuel compris entre 12 et 36 millions d’euros. Outre ces grandes puissances européennes, un Etat bénéficie d’une considération exceptionnelle comme adhérent strictement au droit international, bien qu’il ait excellé dans le commerce des armes avec Israël : il s’agit de la Finlande. La valeur totale du commerce des armes entre Israël et la Finlande est de 200 millions d’euros. Le Parti Anti Sioniste condamne, une fois de plus, la complicité des gouvernements européens, qui n’ont –en d’autres occasions– que les mots « démocratie » et « droits de l’homme » à la bouche ! La politique étrangère européenne –en particulier, française– n'a qu’un seul but : maintenir et renforcer l’entité sioniste en Palestine, en maintenant les peuples arabes dans la servitude et la misère. Notre pays est dirigé par une classe politique qui prend ses ordres à Tel-Aviv. Cela est non seulement criminel, mais profondément contraire aux intérêts de notre pays, et ne manquera pas d’avoir des conséquences des plus négatives.

FRANCE : le plus gros fournisseur d’armes européennes à Israël
 D’après le Ministère français de la Défense, la France reçoit chaque année entre 4 000 et 6 000 demandes internationales d’armement. La France a émis 6 605 autorisations d’exportation d’armement, dont 112 à destination d’Israël. Ces autorisations d’exportation d’armement représentent, selon le Ministère français de la Défense, un montant de 126 millions d’euros, ce qui fait de la France le plus gros fournisseur européen d’armement en Israël. La majorité des exportations françaises est constituée d’armes conventionnelles, comprenant 88 millions d’euros en équipement électronique à usage militaire, 29 millions en matériel d’imagerie et de contre mesures également à usage militaire, 10 millions en équipement aéronautique et 1 million en véhicules terrestres et pièces détachées .La France et Israël entretenirent par le passé une alliance étroite, la France devenant même le principal fournisseur d’armement d’Israël. L’ancien Premier Ministre israélien Shimon Pérès joua, en coulisses, un rôle majeur dans la sécurisation des approvisionnements en armes d’Israël et dans l’achat d’un réacteur atomique à ce pays européen, comme le révèle sa biographie publiée en 2007.

 

Riad
Mercredi 25 Février 2015 - 19:34
Lu 502 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+