REFLEXION

Une suissesse se convertit à l’islam à Frenda



C’est à la mosquée « Khalid ibn walid», entre les deux prières (maghreb et Ichaa), ce mardi 17 avril 2012, que Mme Béatrice Simmler, de confession chrétienne, originaire de  Suisse et résidente actuellement en Allemagne, a surpris plus d’un en prononçant les deux chahadates et en embrassant définitivement l’Islam avec le choix d’un prénom symbolique à plusieurs échelles ; « Amina »…elle n’a que 19 ans et est marié à Mr  Salmi Mansour , âgé de 21 ans et originaire de Frenda ; et occasionnellement cette cérémonie a eu lieu en présence d’un grand cheikh, et respectueux savant et théologien, membre de l’association des Oulémas Algériens, Mr. Bouchenane, lequel présente l’émission de « Fatawa alaa hawa » (E.N.T.V), et qui a exposé en une conférence et a animé un débat sur l’histoire de Frenda. Par ailleurs, nous dira M. Charrak Amar, Imam de la mosquée « Khaled Ibn Walid c’est la 5ème  personne qui embrasse l’Islam en l’espace de 3 ans. Pour rappel, cette cérémonie a eu lieu sous la précieuse collaboration de l’association « Besma » pour enfants de Frenda présidée par M. Belhizel Belkhadem.
                       

Abdelkader Berrebiha
Samedi 21 Avril 2012 - 14:21
Lu 667 fois
RÉGION
               Partager Partager


1.Posté par SOUIDI le 26/04/2012 01:42
Il faut voir comment les nôtres adulent les nouveaux convertis à l'Islam, et comment ils jetteraient l'opprobre sur les apostats. Ces derniers sont passibles de lapidation publique. Le cas de cette jeune fille est émouvant: je suis persuadé que son amour est la cause principale de sa conversion, et elle n'en mérite que plus de respect. Je voudrais parler ici, non pas de cette jeune fille dont les sentiments sont très respectables, mais des dizaines de conversions à Oran de personnes -tous des hommes venus de diverses latitudes- qui sont l'objet de compliments, d'adulationset de remerciements de la part d'Imams dont la bonne intention est indéniable. Chinois, espagnols, libanais et africains chrétiens, ainsi que des nationaux de pays non-musulmans qui, tous, participent à la création du Grand Bazar national, ne se convertissent qu'en vue de prendre en noces une femme de chez nous pour, dans presque tous les cas, les abandonner une fois leur contrat arrivé à terme. J'en parle avec certitude parce qu'un ami avocat en défend presque une dizaine. La plupart de ces hommes viennent de pays où la foi religieuse est absente de presque tous les segments de la société. Leur subite conversion n'est que mensonge destiné à apaiser la famille des femmes qui veulent se faire épouser. Je vous citerai ici -en guise d'argument- la réponse d'un collègue espagnol "converti" à la question sur le lieu où il pensait s'installer avec sa femme en Espagne: "Il n'est pas question de l'emmener avec moi. Je ne veux pas être bouffé par une famille arabo-musulmane. D'ailleurs, les miens ne le savent même pas et j'ai une fiancée qui m'attend.". Faites une petite enquête et vous ne verrez aucun de ces convertis obéïr les préceptes élémentaires de l'Islam. Je le sais parce que je travaille avec eux.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+