REFLEXION

Une sélection « made in France »



Une sélection « made in France »
Dix-sept des vingt-trois joueurs de la sélection algérienne sont nés et ont été formés en France. Leur parcours pourrait susciter autant de ferveur des deux côtés de la Méditerranée. Ils sont nés à Colmar, à Sèvres ou à Martigues. Ont été formés à Auxerre, à Strasbourg ou à Marseille. Les plus doués ont porté le maillot tricolore en sélection de jeunes. Et aujourd'hui, ils jouent en Ligue 1, en Ligue 2 ou dans les principaux championnats européens. A l'inverse d'un certain Zinedine Zidane qui avait choisi de devenir un Bleu, 17 autres disputent cette Coupe du Monde avec la sélection algérienne. Absente en Coupe du Monde depuis 24 ans, la sélection algérienne se sait donc très attendue, et des deux côtés de la Méditerranée. S'il y a un peu beaucoup de France dans cette équipe-là, il n'est évidemment pas question de faire des différences entre ceux qui sont d'ici et ceux qui sont de là-bas. « Peu importe où ils vivent, les algériens supportent l'Algérie. De la même façon, ils se fichent de savoir où les joueurs sont nés, souligne Carl Medjani. Natif de Lyon, joueur à Ajaccio. Ce qu'ils veulent, c'est que leur équipe nationale ait des résultats. Les spécialistes disent que c'est un atout supplémentaire d'avoir été formé en France, car on sait tous que la formation française est une des meilleures. Si ça peut être profitable à tout le monde, tant mieux. »De la même façon, Medjani aborde la question de la bi nationalité sans langue de bois. « Évidemment, je vais regarder les matches de l'équipe de France comme tous les mordus de foot du pays. C'est mon pays natal, je suis supporteur de l'équipe de France, et en plus je connais certains joueurs de la sélection. Mais, surtout, mon cœur et ma tête vont tout donner pour l'Algérie. Je ferai tout pour répondre présent, et être à la hauteur de la ferveur de tout un peuple. »Fragilisés par une cascade de pépins physiques durant la période de préparation et par le débat sur la mise sur le banc de son emblématique capitaine Mansouri, les algériens miseront avec tout sur leur enthousiasme et leurs qualités techniques. « Aucun de nous n'a disputé de match de Coupe du Monde. Mais beaucoup ont l'expérience de plusieurs Coupe d'Afrique des Nations et des grands championnats européens. On fera tout pour être à la hauteur de l'événement. »

Belkacem
Mardi 15 Juin 2010 - 11:03
Lu 631 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+