REFLEXION

Une rentrée sans Benbouzid, mais !?



Par une rentrée scolaire qui s'annonce chaude en raison du manque de bâtisses d’accueil dans certaines wilayas  et la surcharge des classes  dans d’autres, ainsi que la cherté des fournitures scolaires, l’ombre du vent de contestation plane toujours  sur  l'année scolaire 2012-2013 .C’est aujourd’hui, dimanche le 9 septembre que les élèves seront au rendez-vous avec le premier cours de  cette année scolaire qui sera bien sur consacré au trousseau scolaire et qui sera remis aux parents sous forme d’une facture salée pour dépouiller les poches des chefs de familles ,  déjà accablés par les fortes dépenses du mois de ramadhan .Ainsi huit  millions d'élèves rejoindront aujourd’hui  les bancs de l'école, une rentrée qui sera cette année sans le sieur Benbouzid, le fameux fabriquant des tabliers roses et bleus, ce ministre antidémocrate qui a continué à tourner son dos aux syndicaux jusqu'à l’annonce de son éjection du fauteuil ?C’est ainsi, que  l'Ecole algérienne en temps de Benbouzid a fait sortir des licenciés illettrés dont la plus part d’entre eux ne sont même pas capables de rédiger une demande d’emploi, et c’est ce ministre partant qui devrait normalement être poursuivi en justice par les parents d’élèves pour ces  soi-disant reformes qui ont transformé nos petits enfants du cycle primaire en  porteurs de fardeau  d’une dizaine de kilogrammes chaque jour et qui par le temps auront des  déformations de la colonne vertébrale.

Riad
Dimanche 9 Septembre 2012 - 12:12
Lu 192 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+