REFLEXION

Une précampagne du Sénat au détriment des citoyens !

L’APW DE MOSTAGANEM REJETTE LA RECOMMANDATION DU WALI ET OFFRE 43 MILLIARDS A DES MAIRES INSOUCIEUX !

En marge de la clôture de la session ordinaire de l’assemblée populaire de la wilaya de Mostaganem, réunie ce jeudi au siège de l’APW , le rêve de s’assoir sur un fauteuil au sénat et de remplir les poches avec quelque trentaine de millions, a hanté l’esprit d’un bon nombre d’élus de l’APW, qui se sont mis au secours des maires en faillite en offrant à chacun d’eux quelques milliards pour garantir un passage forcé au prochaines élections du Sénat.. !



L'élégance, la courtoisie du wali de Mostaganem n’a pas fait son coup de foudre chez les élus de l’APW car la majorité d’entre eux se voyaient en costume de sénateur. Il étaient là, assis devant le wali qui  se force de leur expliquer,  qu’il est d’une utilité publique  de conserver les 43 milliards prévus pour la réalisation d’un parking à étages pour la ville de Mostaganem et s’il est nécessaire d’annuler le projet et de temporiser avant de prendre une décision  à la va vite, du fait qu’il s’agit d’une grande somme . Comme si, il parlait aux sourds muets..!  Ces élus, emportés par le diable du Sénat , vivant avec le rêve d’un chéquier dans les poches, et d’une deuxième femme qui les attend devant la porte de l’hôtel, et un véhicule 4x4  pour frimer devant  les gens de leurs  douars,  n’entendaient  que leur diable.
A vrai dire, le wali de Mostaganem  a, ainsi, mis à nu les intentions cachées de ces personnes et de mettre la puce à l'oreille de l'assistance sur le transfert de ces 43 milliards vers des communes qui se sont montrées incapables de gérer les fonds octroyés par l’Etat. Comment véhiculer d’autres sommes d’argent à des communes qui n’ont pas encore consommé les budgets  de leur exercice annuel, voir certains maires qui dorment encore sur des caisses pleines d’argent et le développement à l’arrêt à l’instar de la commune de Mostaganem qui compte dans son coffre près de 209 milliards .   
D'un doigt accusateur, d’autres élus de l’APW, qui ont pris contact avec la rédaction ont qualifié ces gens d'assoiffés du Sénat. Ils se sont  acclamés gardiens des intérêts de la wilaya alors qu’en vérité, ils ont  gâché l’espoir de voir la concrétisation  d’un grand projet phare en approuvant  le partage d’une enveloppe de 43 milliards entre des communes   en faillite, et toute cette fanfare pour le Sénat, au détriment du développement local et le pauvre citoyen.

Le wali doit empêcher cette mascarade
Le fauteuil du Sénat est devenu un banc où chacun croit s’asseoir dessus, un maire sans niveau d’instruction ou un membre d’APW  poursuivis par la justice pour se servir au lieu de servir le peuple.
 On assiste, aujourd’hui, à un carnaval politique, chacun tient à être sénateur et veut s’y accrocher par tous les moyens même s’il est question de corrompre les maires et les élus.  
Et parmi ces prétendants, il y a bien des mauvais gestionnaires, des fainéants, des coureurs de jupons, poursuivis en justice et mêmes illettrés qui veulent graver leur nom dans l’histoire du pays. Quand on n’arrive pas à gouverner sa propre commune, encore moins un quartier sale, pourquoi prétendre au poste de sénateur ?
Mostaganem, à la veille des élections du Sénat, période où tous les moyens sont bons pour se faire des voix ; mensonges, fausses promesses, on reconnait bien  le bon maçon au pied du mur, car le bon élu doit avoir comme premier souci la prospérité de la commune et de la wilaya. Mais , comme on assiste à une compagne de rachat des vois en distribuant 43 milliards à des communes qui n’ont pas prouvé leur utilité sur le terrain et à deux  mois de la visite du premier ministre Abdelmalek Sellal, qui a compensé le volet finance des communes en octroyant à la wilaya 32 milliards, qui a été partagé par le wali avec égalité entre les communes , la question se pose pourquoi injecter encore de l’argent à ces communes, s’il n’y a pas anguille sous roche.. !
En effet , si on se réfère au partage de ces 43 milliards fait par certains élus de l’APW , on retient que certaines communes ou résident ces élus ont eu la part du lion par rapport aux autres communes , alors qu’en réalité ,quand on est élu, on n’appartient plus à un douar ou à un clan donné mais à toute une wilaya devant laquelle on a des comptes à rendre, mais certains de ces élus ont pour slogan de sacrifier le peuple pour des intérêts personnels et égoïstes.
De ce fait, le wali doit intervenir auprès du ministre de l’intérieur et du premier ministre pour annuler cette délibération de la honte, et restituer l’argent du contribuable pour l’intérêt de la wilaya et de la nation pour le mettre à la disposition d’autres projets plus importants ou de réinscrire le projet du parking  à étages , inscrit par l’ex-wali, Mme Zerhouni , car Mostaganem en a grand besoin.      

Riad
Samedi 21 Juin 2014 - 11:22
Lu 159 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+