REFLEXION

Une opération coup de poing contre le commerce informel à Sidi Bel Abbés

LES BARAQUES DE "SOUK ELLIL" DEMOLIES

C'est depuis longtemps que des opérations de lutte contre le commerce informel sont programmées et différées pour diverses raisons. Pour parer à ce phénoménal problème de société, les autorités locales ont prévu des marchés et des espaces qui accueilleront ces pseudo commerçants qui squattent les rues et les trottoirs rendant la circulation une corvée tant pour les piétons que pour les automobilistes.



Une opération coup de poing contre le commerce informel à Sidi Bel Abbés
Une activité inhabituelle a été constatée en cette matinée  du jeudi aux abords du marché situé aux fins fonds de l’avenue Aissat Idir et appelé communément  » Souk Ellil ». En effet, des renforts de police appuyés par le personnel communal ,ont procédé , à la démolition des baraques de fortunes érigées à l’extérieur du dit marché , où s’est installée toute une pseudo corporation de vendeurs informels ,  dans une anarchie indescriptible , squattant la voie publique , et les espaces piétonniers, alors qu’à l’intérieur du marché les étals prévus à cet effet restent désespérément vides . Cette opération  d’assainissement ,est venue à point nommé ,et demande à être respectée par, un suivi permanent de l’état original  des espaces publics  qui devront être préservés de toutes formes d’agissements rétrogrades à des fins mercantiles, causant des désagréments, par une occupation anarchique où, l’informel prend chaque jour des proportions tentaculaires alarmantes, sans pour autant faire réagir les services chargés du maintien de l’ordre public , et ceci au nom d’une paix sociale ,qui malheureusement fait des dégâts irréparables , au décor urbain, en créant une anarchie ,déjà bien établie ,en créant des comportements anti sociaux ,qui tendent à devenir un ordre établi dans un désordre constaté . Il est à noter que plusieurs points de la ville sont concernés, par ces opérations de salubrité publique, où l’ordre doit être expressément établi, en mettant fin à ces situations de non droit. Une autre opération similaire mais de moindre envergure a été menée le même jour au quartier « El Graba » le plus affecté par cette gangrène du commerce informel. C’est la rue « Sekkal Chaib » qui a été évacuée pour désengorger un tant soit peu ce quartier très fréquenté par les ménages surtout en cette période de fêtes religieuses .Est ce  le début  d'une bataille que les pouvoirs publics comptent mener dans les prochains jours contre ce fléau ou c'est une simple opération de circonstance. Seul l'avenir nous informera.

D M
Vendredi 3 Août 2012 - 23:59
Lu 286 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+