REFLEXION

Une nonagénaire retrouvée morte dans sa maison à M’dina Djedida



Une femme de 93 ans, répondant aux initiales de B.Z., a été retrouvée, dans l’après-midi d’avant-hier, morte dans son domicile situé au niveau du 52, rue Bey Brahim, dans le quartier populaire de M’dina Djedida, apprend-on de sources officielles relevant de la protection civile. En effet, la femme, qui avait disparu de la circulation durant une journée complète, fut découverte par terre, dans sa villa de R+1, par les sapeurs pompiers, qui sont arrivés sur les lieux peu de temps après avoir reçu l’alerte. Une fois sur place, les hommes du génie n’ont pu que constater le décès de la vieille femme. Selon le premier constat du médecin légiste, la dame a été, soit, victime d’une chute mortelle du haut des escaliers, soit, tuée, sachant que son corps présentait des blessures au niveau de la tête,  des coups au visage, ainsi qu’une fracture de la nuque, ce qui a certainement provoqué sa mort. Sa dépouille a été acheminée vers la morgue de l’EHU, pour une autopsie approfondie sur le corps, afin de déterminer s’il s’agit d’un accident domestique, ou d’un crime. Pour leur part, les éléments de la 1ère sûreté urbaine ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de cette mystérieuse mort. En outre, et selon une source sécuritaire, l’hypothèse du crime ne sera pas du tout écartée, sachant que plusieurs histoires similaires ont été traitées par les services de sécurité. « Il y a eu beaucoup de crimes pour une histoire d’héritage, et dans  le cas présent, une femme de 93 ans qui habite dans une villa, à M’dina Djedida, ça pourrait faire couler la salive de ses proches. Cependant, nous allons tout faire pour savoir la vérité, et on espère du fond du cœur qu’il ne s’agit pas d’un meurtre » nous confie notre même interlocuteur.    

A.Yzidi
Mardi 27 Mars 2012 - 12:13
Lu 240 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+