REFLEXION

Une motivation et un intérêt passionné par les procédures dites d’assises



Attentats à la pudeur, viols, infanticides, parricides, meurtres, vols qualifiés, escroqueries, faux et usages de faux, faussaires, huissiers abusifs, rapts,… Le palmarès du tribunal criminel est impressionnant, horrible. Les audiences ne sont pas moins  stupéfiantes : cérémonial, solennité des magistrats, impassibilité ahurie des jurés, accents vibrants, vengeurs, émouvants des avocats, dépositions des témoins, rapports parfois  incompréhensibles et contradictoires d’experts, foudres tonnantes du ministère public. Par leur retentissement, les procès d’assises servent de publicité pour les avocats. Les criminels apparaissent selon les individus et les actes qui leurs sont reprochés : soit révoltés, abattus, indifférents, monstrueux ou répugnants. C’est ainsi que de saison en saison, se poursuivent et se suivent ces pièces de théâtre grandiloquentes sinon grand-guignolesques qui ont pour nom les audiences des cours d’assises. Aujourd’hui,  quoique la motivation de l’attrait exercé par le tribunal criminel, est assez profondément ancrée en chacun de nous, pour que nous puissions prétendre y échapper totalement : compte tenu de la violence gratuite qui ne cesse d’étaler ses tentacules, que le crime est devenu banal, que le couteau a remplacé la plume, que la société continue de connaître le nivellement par le bas, la cour d’assises ne passionne plus la population. Il faut bien le dire : la procédure d’assises, cette justice populaire…malgré l’importance qui lui est donnée, malgré son privilège, ne représente plus la passion et la motivation connues par le passé, malgré le volume d’affaires traitées de session en session. Les procès se déroulent dans un auditoire presque vide, les ténors du barreau ne font que très rarement partie des procès, les criminels sont souvent défendus par de jeunes avocats inexpérimentés. Dans ce contexte, la fonction de magistrat est très difficile, voir contraignante, il écoute les parties, suscite un débat démocratique, et tentent de trancher équitablement.                                    

Sofiane.M
Lundi 28 Novembre 2011 - 11:17
Lu 176 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+