REFLEXION

Une guerre non déclarée contre l’agriculture algérienne

SEMENCE DE POMME DE TERRE EN PROVENANCE DU MAROC



Les opérations de saisies  de semences  de pomme de terre en provenance du Maroc à l’Ouest du pays  ont dévoilé qu’une importante quantité  impropre  en provenance  du Maroc a été écoulée  en Algérie  en vue de saper  la production  algérienne de la pomme de terre . Les enquêtes menées  par les services de sécurité  ont révélé que le cerveau de cette opération  est un marocain résidant à Oujda  avec la complicité  de certains acteurs nationaux. Cette opération s’inscrit dans le cadre  d’une guerre économique  non déclarée contre l’économie nationale  et qui vise à porter préjudice à nos terre  fertiles notamment  celles ayant une meilleure rentabilité de production. Cette guerre non déclarée  intervient  suite  à la régulation des prix  de ce produit à forte consommation  et à la lutte contre la contrebande  menée par les différents services de sécurité .Ce dispositif  a permis de diminuer   durant les deux dernières années  le niveau  des quantités  écoulées  en Algérie . Sur le même registre  il faut noter  que les services concernés  ont appelé les agriculteurs  à prendre les précautions nécessaires  pour éviter de s’approvisionner de ces semences  nuisibles à la production nationale  sachant que ce produit est vendu à hauteur  de 75 00  DA  alors que le produit local est cédé  à  4000 DA le Quintal, ce qui dénote l’absence d’orientation  chez  les services concernés  et l’absence de maturité  chez nos agriculteurs . Par ailleurs  et selon les informations  en notre possession, l’artisan de cette opération, en plus du marocain établi à Oujda  est un ressortissant algérien  résidant à Mascara, repris de justice ayant été condamné pour trafic de drogue.  

Medjadji H.
Lundi 9 Janvier 2012 - 11:28
Lu 946 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par chib chibaoui le 02/06/2012 12:21
A mon avis et pour déraciner radicalement ce mal il faut frapper durement ce bordel qui fait tout pour nous nuire. Le makhzen ne comprend que le langage de la force.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+