REFLEXION

Une grosse affaire d’avortements élucidée à Mascara

IMPLIQUANT UN GYNECOLOGUE, UN T.S DE LA SANTE ET UNE PHARMACIENNE

La police judiciaire de Mascara vient d’élucider une affaire d’avortements dans laquelle sont impliqués une dizaine de personnes dont un gynécologue, un technicien supérieur de la santé et une pharmacienne.



La genèse de cette affaire remonte à la fin de l’année dernière, lorsqu’une information est parvenue au dit service indiquant qu’une jeune femme venait d’avorter. Des investigations approfondies ont été alors menées par les policiers aboutissant à l’identification et l’interpellation de la jeune femme en question (B.K 39 ans). Dans le cadre de son audition, elle dira qu’elle a effectivement avorté avec l’aide d’un gynécologue (D. H) et d’une dame, que l’enquête révélera être pharmacienne de profession (A.F 35 ans), qui l’a orienté vers un autre individu (Y.A 49 ans). Ce dernier est celui qui a procédé à l’opération dans son domicile situé non loin du cabinet du gynécologue en question. Les trois suspects ont été immédiatement interpellés mais ils nieront les faits qui leur sont reprochés. Mais c’était sans compter sur la persévérance des hommes de la police judiciaire qui, grâce à leur expérience et leur professionnalisme, ont pu remonter à une autre cliente du trio suspect. Celle-ci dira qu’elle a été orientée par le gynécologue vers un médecin à Zahana (F.M), mais que ce dernier lui a demandé un prix exorbitant moyennant l’attribution des comprimés. De retour chez le gynécologue, elle fut orientée vers le technicien de la santé qui s’occupa de la faire avorter. Les recherches policières ont permis aussi de remonter à une troisième dame ayant procédé à la même opération auprès des mêmes personnes. D’autres personnes, dont l’implication a été révélée par les suites de l’enquête, ont été aussi auditionnées. Toutes les parties ont été présentées devant le procureur de la République près le tribunal de Mascara qui a placé sous mandat de dépôt : le médecin spécialiste  D.H, le technicien de la santé le nommé Y.A, la nommée B.K et les complices M.O  30 ans et A.M 45 ans commerçant. 05 autres personnes ont été placées sous contrôle judiciaire et 03 ont bénéficié d’une liberté provisoire, et l’affaire suit son cours. 

B. Boufaden
Mardi 29 Avril 2014 - 18:10
Lu 391 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+