REFLEXION

Une fin d’année sanglante à Oran

La wilaya d’Oran a vécu une fin d’année sanglante, en enregistrant trois crimes, un accident mortel ainsi que plusieurs agressions et accidents qui ont fait des dizaines de blessés. Comme chaque réveillon de fin d’année, la capitale de l’Ouest n’a pas pu, encore une fois, pour ce réveillon 2012, s’empêcher d’enregistrer des crimes, pour des raisons bêtes.



Une fin d’année sanglante à Oran
En effet, dans le quartier de Sidi El Houari, deux personnes se sont  bagarrées pour une bouteille de bière. Le criminel a provoqué une altercation verbale entre lui et sa victime, avant que ce dernier ne sorte son arme blanche, ce qui a poussé l’auteur du meurtre à sortir la sienne et c’est le drame. Un seul coup donné en plein cœur par le meurtrier a suffit pour tuer le jeune H.H., âgé de 28 ans. Mort sur le coup, la dépouille du défunt a été déposée au niveau de la morgue de l’EHU. Par ailleurs, et au niveau du quartier chic de Saint Hubert, trois personnes qui s’adonnaient à la drogue ont totalement perdu le contrôle d’eux même. Une autre altercation a éclaté entre deux d’entre eux, les dénommés S.M. et A.R., pour un morceau de kif. S.M. sortira une batte de baseball et asséna un coup mortel à son ami, lui brisant la nuque. De l’autre côté de la ville d’Oran, et très exactement au niveau de Bir El Djir, un groupe de jeunes amis était en train de fêter le réveillon à la manière des jeunes, à savoir s’adonner à l’alcool, au kif et aux psychotropes. Une bagarre éclatera entre deux d’entre eux, à cause de R.R. qui a insulté la sœur de son ami. Ce dernier  a, cependant, riposté et a sorti son arme blanche avant de donner plusieurs coups à sa victime, dont un au niveau de l’adducteur gauche qui lui a été fatal. Ayant perdu  beaucoup de sang, la victime a rendu l’âme en cours de route vers les UMC du CHU d’Oran. Les dépouilles des défunts ont été acheminées vers la morgue de l’EHU, et des enquêtes ont été ouvertes par les services de l’ordre pour appréhender les auteurs de ces actes inhumains. Sur un autre registre, et en ce qui concerne l’accident mortel, il est survenu, dans la matinée d’hier, aux environs de 06h15, sur le chemin wilaya 84, reliant les communes d’Aïn El Turck et Bousfer, faisant 02 morts et 02 blessés graves. Il s’agit du renversement d’un véhicule de marque Renault Clio Campus, avec à son bord deux couples qui avaient fêté le réveillon. La conductrice de la voiture H.N. âgée de 29 ans, sous l’emprise de l’alcool, a perdu le contrôle de son automobile, avant de déraper, se renverser, faire plusieurs tonneaux et se retrouver sur le toit. Pour la première victime, la conductrice, elle a perdu la vie au niveau des UMC de l’hôpital d’Aïn El Turck, à cause de ses graves blessures, dont un traumatisme crânien. Par ailleurs, et en ce qui concerne le second mort, il s’agit d’un jeune homme de 24 ans, répondant aux initiales B.B., qui est mort sur le coup. D’un autre côté, et en ce qui concerne les deux blessés, il s’agit de B.T., un jeune homme de 30 ans, et B.S. une jeune de 23 ans, qui ont été évacués d’urgence vers les UMC du même hôpital, là où ils se trouvent toujours sous surveillance médicale.

Plusieurs agressionset accidents font une dizaine de blessés
Par ailleurs, et toujours en ce qui concerne la nuit du réveillon, les antagonistes ont bien profité de l’occasion pour se faire de l’argent facile. En effet, plusieurs régions de la ville d’Oran, surtout celles où ont été organisées des soirées de fin d’année, on enregistre des agressions perpétrées par des malfaiteurs qui ont profité de l’absence quasi-totale des services de sécurité, qui, malgré tout, ont fait leur travail, pour accomplir leurs actes criminels, sur des personnes complètement  soules. Des sommes d’argent, des bijoux, des téléphones,  dernière  génération, des montres,  dernier  cri  et des micros ordinateurs portables ont été dérobés. Sur un autre registre, plusieurs accidents de la circulation, sur les différentes routes nationales et chemins communaux et de wilaya ont fait des dizaines de blessés, pour conduite en état d’ivresse.

Des pâtisseries et des dépôts de boissons alcoolisées dévalisés
Sur un autre registre, et en ce qui concerne l’ambiance qui a régné dans la ville d’Oran, avant le réveillon, trois genres de magasin ont été totalement dévalisés par les citoyens algériens, et pas uniquement des oranais, sachant que les habitants des autres wilayas de l’Ouest, du centre et du sud se sont rendus à la capitale de l’Ouest, comme chaque année, pour fêter le réveillon. Les pâtisseries ont fait des gains très importants avec la vente de la « Buche », dont le prix a atteint les 3 000 DA la pièce, alors que des chaines immenses et une très grande file d’attente ont été aperçues devant les dépositaires des boissons alcoolisées, sans oublier les restaurants et pizzerias qui ont baissé rideau vers les coups de 23h30, à cause du  manque de  marchandise, ce qui les a empêché de continuer leur travail de préparation des repas. Tout cela est survenu en une seule nuit. Des milliards de DA ont été dépensés, au moment où un autre genre de population souffre de la pauvreté, et d’autres  franges de la société qui n’ont pas trouvé de quoi manger durant cette nuit, pour ne pas dire  durant toute l’année 2011. Est-ce ça une population musulmane ? La réponse est tout simplement « NON ».

A.Yzidi
Lundi 2 Janvier 2012 - 21:48
Lu 1390 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+