REFLEXION

Une femme face à un défi à Sidi Bel Abbès

LA DIRECTRICE DES ŒUVRES UNIVERSITAIRES A REFLEXION



Une femme face à un défi à Sidi Bel Abbès
C’est en ce moment de fête nationale de l’étudiant que Mme la Directrice des œuvres universitaires (Bel abbès centre) a accepté de se confier à Réflexion. Mme Djendouli Chafia puisque c’est d’elle qu’il s’agit semble consciente de la difficulté de la mission qui lui a été attribuée il y a presque 2 années à la tête des 6 cités universitaires du campus. Son statut de femme et mère de famille ne constitue en aucun cas un handicap pour cette dame puisqu’elle est présente à tout moment pour écouter et être au service des étudiants et étudiantes des résidences universitaires dont les doléances sont innombrables. Ce qui explique certainement la bonne relation entretenue avec les 9 organisations estudiantines qui activent dans son secteur .A travers l’entretien accordé à Réflexion on relève le sens de la communication et la favorisation du dialogue qui sont des notions placées en priorité dans le comportement et la feuille de route de cette Dame. En guise de présentation des structures de la direction des œuvres universitaires (Bel abbès centre), Mme Djendouli dira que les six résidences, sous sa responsabilité sont d’une capacité d’accueil de pas moins de 6500 lits sans compter la cité «Attar Bel Abbès » située en dehors du campus qui accueille 1300 étudiants garçons et 200 africains de différentes nationalités. Une autre résidence d’une capacité d’accueil de 2000 lits est en cours d’achèvement au sein du campus et sera réceptionnée selon notre interlocutrice avant le mois de septembre prochain pour renforcer les structures de résidence des étudiants pour la prochaine rentrée universitaire. Pour conclure Mme la DOU souligne que tous les moyens humains (700 travailleurs) et matériels (transport, équipements sportifs, culturels et scientifique) sont disponibles pour assurer aux résidantes et résidants le confort nécessaire qui permet la concentration pour mener à bien des études universitaires ceci en plus de l’hébergement et la restauration. Contrairement à l’autre DOU qui dirige les autres cités universitaires  réparties vers différents sites de la ville les 6500 lits de la DOU (Bel abbés centre) sont regroupés dans un même site ce qui nécessite plus de vigilance et de présence sans faille afin de maitriser toute cette concentration de masse juvénile .Une simple rumeur risque de trouver un milieu favorable pour une prolifération. Mme Djendouli semble être en mesure de relever le défi.                   

D.M.
Samedi 19 Mai 2012 - 10:58
Lu 1398 fois
RÉGION
               Partager Partager


1.Posté par mustapha le 19/05/2012 15:51
quel defi de femme?
alors que les 06 cites dont elle parle en dirai la jungle.
et meme les trvailleurs souffres ni echelon ni IEP .
et le dou centre souffre de la mal gestion.
parce que c pas madame djendouli ki es responsable mais son epoux youcef le grand corrumpu c lui ki gere et c lui ki decide a sa place.
alors que Mr djendouli youcef n'est qu'un ouvrier professionnel (OP3)
c ça la DOU sba Centre

2.Posté par fonctionnaire DOU Centre le 21/05/2012 16:47
Demande d'enquete de brigade economique et ministeriel pour la Dou Campus
c vraie et tout est vraie
c Mr Djendouli youcef c lui le Dou pas Mme et il es corrumpu jusqu'au os avec les pots de vin qu'il reçoit des fournisseurs avec les marchés douteux et que tt le monde en parle en arrivant a mal gestion des recrus en recrutant des ex tolards et des bandits contre 6 à 7 millions dont le monde bel abbesien est aucourant de ce ki se passe a la Dou Campus et meme les autorités savent mais qu'est ce qu'ils attendent pour passer a l'acte?
il ose recruter par le biais de sa femme la directrice 110 poste avec des casiers non vierges sans passer la fonction publique.
et il entretient des affaires douteuses surtout matiere d'alimentation avec les fournisseurs en partie restauration.

alors quand est ce que ses voleurs et ses corrumpus vont etre incarcérés INCHALLAH

3.Posté par samire le 28/09/2012 02:57
ce que en demande de notre république c enlever cette femme corrompu qui ne fait que agraver les chose sure nous cite univerciter et ca son citer les faut grave qu'a fait sure nous do care elle a ette institué dou 6 moi apré qu'elle a u sa licence et ca c ours la loi et son cité son marie Mr Djendouli youcef qui a le controle totale sur l'ŒUVRES UNIVERSITAIRES et qui dénonce qu'il son sous la protection du DG mebarki mohamed el hadi et il dise qu'il son acheter le DG avec de l'argon et ce que en commende c la vitrification de tout son dossier de travail carre en c qu'elle est entrien de volle notre argon
et en fin en va demoder a Mr DGSN el hamel abde el gani qu'il fait une enquête general approfondi
de le début jusque mente-non don le plus bref de délié

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+