REFLEXION

Une femme enceinte, violée par 4 ivrognes, perd son bébé



Une femme enceinte, violée par 4 ivrognes, perd son bébé
4 jeunes individus sous l’emprise de l’alcool se sont laissé conduire sans vergogne par leur bestialité en s’attaquant sexuellement et avec brutalité à tour de rôle à  jeune femme enceinte. En s’attaquant à la victime comme des bêtes sauvages, juste pour assouvir leur désir immonde, celui du viol, les violeurs ont mis fin à la vie du  fœtus  qui sommeillait dans son ventre. La genèse de cette histoire qui se trouve sous enquête par les services de la police judiciaire relevant de la circonscription Nord à Châteauneuf Alger, remonte à la fin de la semaine écoulée. Ce jour là,  un des citoyens qui roulait à bord de son véhicule en pleine nuit. Ce dernier arrivé  à proximité d’oued Hydra à Alger,  il descend de son véhicule pour un besoin urgent (uriner). Au premier pas, le conducteur se trouve surpris par la présence de 4 soulards qui le questionnent sur les raisons de son stationnement sur la chaussée. Néanmoins ce dernier ne fait pas trop attention à leur présence à cette heure de la nuit et fait comme s’il n’avait rien vu. Mais après avoir terminé son besoin d’uriner, il a  entendu un cri de gémissement à peine audible. Inquiété, le monsieur alerta les services de la sureté urbaine de Ben Aknoun qui se sont déplacés urgemment sur le lieu où ils ont découvert une jeune fille, âgée d’une vingtaine d’années abandonnée dans les buissons dans un état déplorable après avoir subie les pires sévices sexuels de 4 soulards qui ont pris la fuite une assouvi leur désir bestial. Se trouvant toujours en réanimation à l’hôpital, l’identité de la victime qui a  perdu son bébé dans son ventre suite à l’acharnement barbare des 4 agresseurs n’a pas encore été révélée selon la source. Quant au fœtus, il a été avorté avant-hier à l’hôpital « Mustapha Bacha », alors que la pauvre mère sommeille toujours dans les services de réanimation.                                      

Seif-Eddine
Samedi 2 Juin 2012 - 11:01
Lu 3650 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par chark le 02/06/2012 22:07
Deux solutions pour se genre de criminels , soit la perpétuité dans le grand sud Algerien avec dicipline militaire , ou soit la peine de mort devant un peloton d'éxécution par balle , donnons leur le choix !! mais ne laissons pas se genre de criminel dans la nature .

2.Posté par Mohand le 01/07/2012 18:50
Un peloton d'exécution ce n'est rien devant ces sauvages criminels car leur souffrance sera trop brève. Une perpétuité avec travaux forcés avec un régime pain-eau.
mais aussi les raisons ne sont pas uniquement dans l'interdiction d'alcool mais dans la présence de la force de lois et non pas les lois de la force d'un système qui se régènère depuis l'assassinat de Abane Ramdane à Tétouan.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+