REFLEXION

Une dame de Tidjditt répond au maire de Mostaganem : Arrêtez de nous arnaquer Mrs les responsables !?

Laissés pour compte, les habitants de la rue 41 du quartier populaire de Tijditt ont chargé Mme Touati Yamina , une dame qui ne mâche pas ses mots d’être leur porte parole face à une autorité locale qui les a délaissés et qui a négligé leur droit, pour une rue qui attend d’être bitumée à l’instar des autres rues de quartiers de la ville . Cette mère, pointe du doigt les autorités de la wilaya et le maire qui continuent à considérer « Tidjditt » comme la 5ème roue de la charrette de la wilaya (roue de secours) à qui on fait appel, que pour voter.



Une dame de Tidjditt répond au maire de Mostaganem : Arrêtez de nous arnaquer Mrs les responsables !?
Quelques jours avant le 5 juillet 2012, les autorités locales ont  voulu procéder au bitumage des rues  des quartiers de la  ville de  Mostaganem  pour donner une image un peu plus agréable (….). Ce qui est une bonne chose,  appréciée par tous les habitants de cette ville, dit Mme Touati. Seulement  selon elle, l’administration locale a omis de le faire à la rue 41, située près de la mosquée avec les quelques ruelles adjacentes, aussi  les habitants, se sont posés la même question se demandant si cela avait été fait volontairement  ou  bien est-ce une omission ? a martelé  Mme Touati Ainsi, Tidjditt,  est devenue  un dépotoir  à ciel ouvert : Dira  la signataire de la requête, « Les escaliers sont jonchés  de détritus de toutes sortes, de crevasses,  nids de poules, aucun  nivelage ni  bitumage  et aucun véhicule ne procède au ramassage des ordures contrairement à l’artère principale ». Nous vivons dans  un état déplorable, jugent les habitants!!!!!   Le pire ! Dans cette rue 41, c’est que les égouts éclatés déversent leurs  eaux  usées qui s’écoulent le long des escaliers en mauvais état, d’où les odeurs  pestilentielles et intenables  qui se dégagent dans l’atmosphère.
 
Les habitants otages de la canicule ,des moustiques et des négligences des autorités
Sans mâcher les mots et excédée, Mme Touati, raconte le calvaire de ses voisins  de la rue 41 : « l’état de cette rue est déplorable, avec la canicule et la chaleur étouffante qui nous bloque nos entrailles dira-t-elle..! D’où les risques  de maladies hydriques,  que peuvent provoquer les moustiques, mouches et autres parasites qui envahissent les lieux. Nous vivons  enfermés dans nos demeures et quelles demeures? » «  Menaçant ruine à chaque hiver, surtout avec les pluies diluviennes et sales mélangées de boue qui envahissent les habitations, sans oublier les odeurs nauséabondes qui leur empoisonne la vie.  “Nous sommes des êtres humains tout comme vous,  chers administrateurs ! Arrêtez ce massacre !” crie M.Touati : « Un peu de respect pour nous les citoyens, enfants de chouhada, filles de moudjahidine,  un peu de dignité SVP et de respect !», lance-t-elle aux autorités. Par la voix de M.Touati, les résidants de la rue 41, demandent, par ailleurs, aux responsables de respecter l’environnement et de ne pas le négliger ! « Laissés pour compte, nous ne faisons qu’implorer la puissance divine ! » a-t-elle déploré. Avant de pointer son doigt accusateur vers les autorités : « Vous avez des enfants, nous aussi et sachez que personne de nous tous ne saura de ce que sera fait  demain! je crois bien que vous avez devinez  ce que j’avance ». Dans ce contexte et sans aucune crainte et persuadée que les responsables comprendront, elle demandera  pour la dernière fois, de grâce un peu de décence! Que les responsables prennent les cris de détresse des  habitants  en considération et ce en tant qu’algériens. Mme Touati  avant de conclure,   n’a pas manqué de répliquer au maire de Mostaganem, M.Boukhari, au sujet de l’article publié par le journal Réflexion. « Vous dites que Mostaganem est parfaite Monsieur, le maire, allez y, allez y,  mais ne nous arnaquer pas SVP. Avez –vous songé à procéder au bitumage ? Nettoyage ? A l’enlèvement d’ordures, à rénover les escaliers, ou à remplacer les ampoules grillés depuis belles lurette à la rue 41 ? Ou sont les élus ? Qui ne pensent qu’a leurs enfants, leur entourage, leurs proches et qu’a remplir leurs poches pendant que nous citoyens vivons le calvaire. Et de conclure : « Croyez moi, personne de nous tous « n’est eternel » que nous soyons riches ou pauvres   , il ne restera que Dieu dans son royaume éternel ! »

Said
Mardi 10 Juillet 2012 - 22:06
Lu 1609 fois
A LA UNE
               Partager Partager


1.Posté par chark le 10/07/2012 22:39
J'ai eu la chance de connaitre Tigditt en 1978 et 79 , et depuis je n'y suis plus retourné , à l'époque c'était tel que le décrit cette dame , hélas rien à changé depuis ! pourquoi ?? ne pourrait-on pas d'abord limoger les incompétant et les truants responsables de cette situation ?? et ensuite s'occuper de tous ces quartiers populaires à l'abandon en priorité !!

2.Posté par abdelkader le 11/07/2012 00:29
voir ptt 800 logts arnac et de mafia de un agent nomé abderrahamane qui fait la loi de ne pas etrre humanitaire avec les personne agé et femme malade par contre fait le bien venu por les hajalat

3.Posté par arbi le 11/07/2012 10:21
j'habite à tidjid en plus de tous ça le commerce informel des gens qui utilise leurs maisons et les trottoirs pour vendre du n'importe quoi on dirai qu'il y 'a pas un état à tigditt seulement ou ils ya les riche ça existe mais la situation de se laisser aller peut provoquer beaucoup de chose dans un court terme que dieu nous protégé

4.Posté par issam le 11/07/2012 15:00
elle a du courage cette femme !!!

5.Posté par 505 sr le 11/07/2012 19:40
malheuresement se pleindre a travers differente toile ne change rien mais rien.
il faut agir intelligement,les habitants de digditt ne se sont jamais manifester a la mairie,que cette femme continue son combat avec l aide de personnes inteligentes,qu elle lance un ultimatum au maire,"si rien n'est fait dans notre quartier j appel les gens de digditt a manifester pacifiquement devant la mairie," il n y a que la peure de leur place aux dirigents qui les fera bouger

6.Posté par abdelkaderderamchi le 02/08/2012 12:08
les algeriens sont devenu des mecreants la societé est pourrie par la corruption les affaires sales la terreure l'immobilisme de l'administration partout sauf pour ceux qui font valoir leur connaissances qu'importe que moi ou autre citoyen ou des milliers et des milliers de citoyens sont mordus par le chien des egalitaristes des fondés des pouvoir de l'administration algerienne le plus etonnant c'est que ces hommes censés faire leur travail honnetement tombent tous aussi bas pour devenir des hypocrites et infideles ils ne se rendent pas compte de leur attitudes et encore ils se nomment ( abderrahmane; abdelhamid, abdelaziz, mohamed, moussa, aissa) c'est a dire les noms les plus respectueux pour la conscience et la foi en allah pour qu'ils fassent leur travail dans la transparence et la loyauté tout le systeme politico social est a revoir ainsi que la remise en cause de la religion divine de notre prophete. avant que la fin du monde ne soit prononcée car ce jour la il serait trop tard pour les infideles et les hypocrites de se lavé de leur besognes.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+