REFLEXION

Une coupure générale d’électricité à Lazharia et Lardjem



Malgré le froid et la température qui a frisé (-4), le week-end dernier a été très chaud pour la partie nord de la wilaya de Tissemsilt plus précisément à Lazharia à quelques (80) kilomètres du chef lieu de la wilaya où à cause d’une coupure générale de l’électricité, cette paisible localité est devenue sous haute tension, le vent de la protestation citoyenne a touché la plupart des quartiers de cette commune et n’a épargné cette fois ci aucune personne, toute la ville était sous la fièvre de la protestation. Cette fièvre des émeutes s’est déclenchée  vendredi vers dix-huit heures et ce, jusqu’au  matin où subitement des centaines de jeunes sont descendus à la rue pour manifester leur colère, les premières étincelles des émeutes se sont déclenchées et la fièvre a gagné toute la région, en plus de la neige qui a coupé carrément les routes, l’ensemble de ses rues semblaient fermées à la circulation routière, des pneus brûlés, des barricades de tout genre, des jets de pierres et des actes de destruction massifs qui n’ont épargné aucun signe représentant l’Etat, les mêmes scènes se sont produises au niveau de la rue principale sur les axes routiers de la RN 19, quelques actes de violence ont été commis sur des édifices publics tels le siège de la daïra qui a été envahi par des groupuscules de jeunes surexcités qui l’ont pillé et brulé en certaines parties, ces jets de pierres avaient complètement ou partiellement dégradé les devantures de ces édifices, quant au bilan des blessés, certaines sources avancent des cas d’asphyxie par la fumée et une seule arrestation, la personne a vite été relâchée après l’insistance des citoyens pour sa libération, à noter que ce mouvement de protestation a coïncidé avec la révolte des lycéens qui eux aussi sont sortis à la rue et avaient boycotté les classes contestant le passage des examens du baccalauréat au centre de Boukaid et réclamant l’ouverture d’un centre d’examen à Lazharia . Par ailleurs, et durant la même période, les habitants de la ville de Lardjem se sont manifestés en masse sur les sites électroniques et par messagerie pour protester contre ces coupures de courant qui selon eux les ont pénalisé au plus grand degré et avertissent les responsables pour prendre ce problème au sérieux et dans les plus brefs délais. Enfin, le calme semblait reprendre la place hier mais la présence des éléments de l’ordre s’est renforcée presque aux quatre coins des deux villes  notamment devant les édifices publics pour assurer la sécurité et parer à d’éventuels dérapages.

A.Ould El Hadri
Mardi 7 Février 2012 - 11:07
Lu 248 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+