REFLEXION

Une catastrophe écologique à Tissemsilt

DES MILLIERS DE POISSONS PERISSENT AU BARRAGE DE BOUGARA

La ville de Tissemsilt qui reste jusqu'à présent dépourvue d’une station d’épuration des eaux usées rejette ses déchets liquides directement vers le barrage de Bougara en prenant l’oued de Boukaala ce qui n’inspire toujours pas à un avenir meilleur, le risque de la pollution dénoncé à chaque fois que les eaux rejettent les poissons ne semble pas inciter certains responsables à penser sérieusement à trouver des solutions à la situation.



Une catastrophe écologique à Tissemsilt
En effet, une virée sur ce barrage qui est pourtant d’une importance capitale dans la stratégie de l’eau dans la wilaya, il est d’une capacité de 11 millions de mètres cubes et destiné pour l’irrigation de plus de (1000) hectares uniquement au niveau de Tissemsilt, puisque la wilaya de Tiaret se garde le droit de propriété sur la plupart des terres se trouvant en aval de ce barrage nous a fait découvrir le véritable degré du massacre perpétré sur la vie aquatique, des milliers de poissons avaient suffoqué et vomis par les eaux tout au long des rives créant un climat insupportable qui s’ajoute aux odeurs répugnantes que dégagent les quantités de poissons pourries, visiblement ces tonnes de poissons morts n’ont pas pu résister au taux très élevé de la pollution, certains disent que c’est à cause d’un manque d’oxygène dans l’eau causé par le taux très élevé de contamination aux déchets que ces poissons ont péri, d’autre disent que c’est à cause de la présence de produits chimiques très toxiques provenant de la ville de Tissemsilt, un constat qui fait dire que depuis la catastrophe de 2008 puis de celle de 2010, le problème de l’environnement est le dernier des soucis des responsables sinon comment expliquer qu’à chaque fois c’est le même problème qui réapparaît puis miraculeusement étouffé ? Et à quant la mise en exploitation de cette station d’épuration des eaux ? Une vraie catastrophe écologique qui fait naître un grand problème social et environnemental dont les citoyens espèrent que les responsables  puissent un jour se pencher réellement sur la question de l’environnement et cette pollution qui commence à étouffer  aussi bien le citoyen  que la ville…

A.Ould El Hadri
Lundi 9 Juillet 2012 - 10:58
Lu 421 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+