REFLEXION

Une Mission accomplie !



Il fut un temps mais très court par rapport à l’âge de l’indépendance, où le travailleur Algérien était fier, très fier de ses usines réalisées grâce au Nif du regretté Président Houari Boumediene. C’était pourtant l’époque des chaînes devant les souks el fellah, l’époque du café mélangé au poichiche, l’époque de l’acquisition de la cuisinière ou du réfrigérateur à base de la CNI et la facture Sonelgaz ou plutôt le graissage de la patte de X et Y, pour vous procurer le bon, l’époque de la Sonacom. Tout le monde travaillait, tout le monde était content malgré tout. Quelques temps après, le feuilleton de cette ère socialiste a pris fin. Ces centaines de millier de travailleur surpris par un changement radical et brutal. Avant de connaître le sort qui, fatalement, devait être le leur, les « fiertés » et autres « fleurons » d’hier, devenus les canards boiteux d’aujourd’hui et de demain, n’ont en fait, jamais été que des pantins « articulables » et corvéables à merci aux mains d’un Etat qui se réfugie dans le confortable et injuste rôle de « juge et partie ». Et pourtant, plus de trois décennies durant, le pays a fonctionné la tête enfoncée dans une doctrine omnipotente qui n’accordait que peu d’intérêt aux sons de cloches dissonants, et par ailleurs avertissant. C’était comme dans le jeu du Domino, après trois décennies, on a tout mélangé pour recommencer une nouvelle partie, mais cette fois-ci, on s’est aperçu qu’il n’y a que des doubles six face aux doubles blancs, et combien d’entreprises se sont engagées dans de ruineux marchés juste pour assouvir un caprice de monsieur le ministre, d’un wali ou d’un maire sans jamais avoir perçu, en contrepartie, un traître dinar. Les entités qui avaient faits la fierté d’El Âmel El Jazaïri, feront aujourd’hui la fierté d’un étranger qui a trouvé dans la complicité de certains CS (cadres supérieurs) un droit «d’hériter le travailleur algérien avant sa mort. Voilà, une petite réflexion, après quarante huit années de « souffrance » qui s’est résulté par presque deux millions de retraités, dont la majeure partie sont sortis avant terme. Mission accomplie !

A Ben Brik
Mardi 6 Juillet 2010 - 10:41
Lu 392 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+