REFLEXION

Un ‘’round’’ de boxe entre 2 élus au siège de l’APC de Frenda

Bien que Frenda est officiellement bénéficiaire d’une promotion administrative, ce qui se passe au siège de l’APC de Frenda défraie la chronique, et même les femmes dans les hammams ne cessent de se raconter les querelles de certains élus qui se démarquent de leurs missions, s’échangent des accusations, et « usurpent » la fonction de noble art.



C’est ce qui a été illustré ce lundi 9 juin 2014 où deux  élus après l’échange d’insultes virulentes, sont passés à l’action sous les regards « feuillards » de certains citoyens qui ont préféré regarder de loin le spectacle, pour ne pas dire que ces querelles sont banalisées et sont devenues une partie du quotidien. Après ce gala de boxe, les deux  élus se sont dirigés vers le médecin légiste de l’EPH de Tiaret, l’un se plaint de son oreille et l’autre de son bas ventre comme cela a été confirmé à notre rédaction. Les plaintes seront déposées au niveau de la Sûreté de daïra de Frenda et le wali, certainement va réagir, car la date butoir de réconciliation a expiré à l’ombre de cette « boxe » générée par le dossier « Algérie blanche » mais cette blancheur noircira cette APC qui n’a pas encore fini avec les couffins de Ramadhan pour se heurter de nouveau à la justice.

Abdelkader Berrebiha
Mardi 10 Juin 2014 - 10:48
Lu 397 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+