REFLEXION

Un projet de 3000 logements LPA en souffrance à Sidi Bel Abbès

En dépit des instructions du président de la République pour booster tous les projets du logement sous toutes ses formes, la wilaya de Sidi Bel Abbés par ses services de la DLEP et de l’OPGI peine à lancer des programmes. Un programme de 500 logements attribué à l’OPGI inscrit en 2011 n’est pas encore lancé pour des raisons relatives à des cahiers de charge. On évoque des avis d’appel d’offre déclarés « infructueux » et qui n’ont pas abouti même suite à des consultations restreintes.



Des promoteurs qui se rétractent devant des projets de logements, il y a de quoi s’inquiéter sur le sort des projets inscrits pour lutter  contre la crise du logement. Le respect des spécificités techniques et du coût de réalisation qui ne devrait pas dépasser les 40000 dinars le mètre carré sont des contraintes qui entravent le lancement des projets et laissent les entrepreneurs réticents à en croire des sources crédibles proches du service des marchés de l’OPGI. Devant cette situation, les entrepreneurs qui se sont « fait piégés » en s’engageant dans la construction des logements LPA exigent des apports qui vont jusqu’au double du montant annoncé par les pouvoirs publics soit de 56 millions à 1 million de dinars. Ce comportement contribue au ralentissement de la concrétisation des dossiers des acquéreurs qui trouvent des difficultés à procéder au premier versement qui laisserait une marge de manœuvre aux entreprises en matière de trésorerie fraiche condition sine qua none pour l’installation des chantiers. Fort heureusement que les assiettes foncières sont déjà acquises par l’office du logement. Il convient de signaler que  la daïra de Sidi Bel Abbés a réceptionné plus de 14000 dossiers de demandeurs de logements à la fin de l’années 2013 dans la formule du LPA pour un programme inscrit de 3000 logements et qui sont en souffrance. Le taux d’avancement des travaux est en total dysfonctionnement avec la demande sans cesse grandissante. La crise du logement à ce rythme n’est pas prête d’être atténuée au contraire c’est vers la complication qu’elle se dirige.

D. M.
Samedi 24 Mai 2014 - 10:34
Lu 1234 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+