REFLEXION

Un plan de circulation d'urgence qui attend son application à Oran

Au cours d'un entretien par les représentants du Bureau du syndicat du transport de la wilaya d'Oran, qui ces derniers ont reconnus implicitement que les décisions prises dans le cadre de l'application du plan d'urgence pour la régulation de la circulation dans le centre de la ville, n'ont pu être mises en application pour des facteurs tout à fait subjectifs du fait, selon lui, que les parties impliquées dans cette opération n'ont pas assumé leurs obligations en la matière.



Un plan de circulation d'urgence qui attend son application à Oran
Il faut que tous les acteurs jouent le jeu et participent à la réussite de l'opération a-t-il souligné: les citoyens, les comités de quartier, les services de sécurité, les services communaux, etc.», a-t-il estimé. Et de poursuivre «c'est une machine qui ne peut fonctionner sans plusieurs rouages, a poursuivi notre même interlocuteur, et s'il y a un grain de sable qui s'introduit dans ces rouages toute la machine sera bloquée». Pour notre part, «nous avons déployé beaucoup d'efforts pour établir, en collaboration avec l'expert désigné par la wilaya, un plan d'urgence pour régler les problèmes de circulation et de stationnement, en proposant les solutions à réaliser pour désengorger le centre-ville, surtout avec les travaux du tramway qui ont causé beaucoup de désagrément dans la circulation au mois d'août dernier jusqu'à l'heure actuelle. A notre avis, a encore estimé le président de l'APC, il faut provoquer une réunion de tous les acteurs avec le wali ou son représentant, afin de prendre des décisions courageuses que chacun sera tenu d'appliquer».Le maire a terminé en annonçant que les importantes propositions qui ont été prises dans ce cadre au niveau de la commission communale de transport, telles que l'interdiction du stationnement à la rue Mostaganem ainsi que l'interdiction de la traversée de la ville par les véhicules poids lourds entre 7 heures du matin et 19heures le soir, vont être soumises à approbation discussion et éventuellement adoption au sein du conseil de wilaya dans les jours à venir. Nous avons constaté, au sujet de la circulation des poids lourds, que ces derniers sont à l'origine de nombreux blocages de la circulation en traversant l'axe de la route nationale du port d’Oran, route de la corniche. Ils sont constitués en grande majorité par les gros camions de transport de gravier, de sable, etc. Pour le reste qui est composé de camions d'approvisionnement en carburant de la société Naftal, il importe à cette entreprise de prendre ses dispositions pour faire en sorte que les livraisons se fassent avant 7heures le matin ou après 19 heures».

Medjadji H
Mardi 11 Octobre 2011 - 10:10
Lu 417 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+