REFLEXION

Un plan américain de diviser la Libye en trois

Une enquête sur les conditions du travail en industrie du bois menée dernièrement par l’Institut national de la prévention des risques professionnels (INPRP) a ciblé 5.000 travailleurs au niveau du pays, a-t-on appris dimanche à Oran de la Directrice générale de cet établissement relevant du ministère de l’Emploi, du Travail et de la Sécurité sociale.



Une proposition qualifiée de «pire des solutions» pour la Libye par les diplomates européens présents à la réunion informelle avec le conseiller du président américain, toujours selon le journal britannique. Sur le plan de Gorka dessiné sur un mouchoir, la Libye était divisée en trois parties suivant les provinces de l’époque de l’Empire Ottoman. Le plan choque le diplomate européen qui y voit la pire solution pour résoudre les problèmes de ce pays sinistré par la guerre.Gorka tentera de devenir le représentant des États-Unis pour la Libye mais la Maison Blanche rejette catégoriquement sa demande déclarant que ce pays africain en proie à des conflits ne faisait pas partie des priorités de Washington et que jusqu’à là, le gouvernement n’avait pas fait grand-chose pour dissiper les inquiétudes quant au règlement de la crise libyenne.Cette autorité américaine qui était le collègue du membre destitué du Conseil de sécurité nationale (National Security Council ou NSC), Steve Benen, à Breitbart News, poursuit comme lui des politiques extrémistes contre les musulmans. « Si tout ce que vous savez de la Libye, c’est que ce pays était par le passé divisé en trois parties cela montre que vous ne connaissez rien de la situation qui y prévaut », a déclaré le responsable européen membre du Conseil européen des relations internationales (ECFR) qui est le premier think-tank pan-européen. Depuis l’intervention commanditée par les États-Unis qui a débouché sur la chute de Mouammar Kadhafi, en 2011, la Libye est le théâtre de violences, de conflits politiques et d’émergence de groupes terroristes comme Daech. Le trouble et les divergences de vues politiques ont donné lieu à la formation de deux gouvernements rivaux en Libye. Le gouvernement d’union nationale a pris forme à Tripoli, la capitale de ce pays, par le soutien des Nations unies et les puissances internationales tandis que l’autre s’est installé dans la ville portuaire de Tobrouk dans l’Est. Depuis août 2016, les avions de combat américains mènent des raids aériens sur la Libye sous prétexte de prendre pour cible les positions de Daech. Aux derniers jours de son mandat, l’ancien président américain, Barack Obama, a exprimé ses regrets quant à l’intervention militaire en Libye, la qualifiant de la pire erreur commise.

 

Riad
Mardi 11 Avril 2017 - 08:00
Lu 724 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 20-08-2017.pdf
4.06 Mo - 19/08/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+