REFLEXION

Un père tué par son fils de 17 ans Oum El Bouagui

Dans la commune de Sikous à Oum El Bouagui, Khaled, un fils âgé de 17 ans, a tué son père, B.Rahal, un retraité de 66 ans. Le drame est survenu, après une dispute entre la victime et l'enfant au sujet des vêtements de l’aïd.



Un père tué par son fils de 17 ans Oum El Bouagui
La victime de cet abominable acte, dont l’auteur n’est autre que le fils, ne dépassant pas les 17 ans d’âge, est père d’une famille composée de la maman et de quatre garçons et trois filles. Le père aurait choisi, d’après les témoignages de voisins de la victime, de quitter son foyer familial pour vivre tout seul dans une maison non loin de celle occupée par sa femme et ses enfants, et ce en raison des problèmes qu’il a eu avec son épouse. L’auteur de ce crime aurait demandé à son père une somme d’argent pour acheter des vêtements de l’Aïd, avant qu’une bagarre n’éclate entre eux. Le jeune collégien aurait donc adressé un coup de couteau mortel à son père. Ce dernier a été transféré par les éléments de la Protection civile vers la Polyclinique de Sikous avant d’être transféré de nouveau vers l’hôpital de Constantine vu son état jugé très grave. Admis à l’hôpital de Constantine, le sexagénaire a rendu l’âme vendredi dans l’après-midi, tandis que le meurtrier a été arrêté par les services de sûreté de daïra de Sikous, lequel a reconnu les faits. Selon certaines sources, le père et son enfant cadet avaient l’habitude de faire la prière surérogatoire (Tarawih) ensemble dans une même mosquée, avant que cet incident ne se produise pour les séparer à jamais.

Ismain
Lundi 13 Août 2012 - 00:17
Lu 581 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par freeman le 13/08/2012 01:33
vive clandoland,putain mais heureusement que je me suis barrer de ce bled merdique,,,hamdoullah ya rabi

2.Posté par kafiz nadir le 13/08/2012 15:05
Les signes de la fin du monde ,rabbi yastar.

3.Posté par Atmane le 13/08/2012 20:14
Désormais , les paricides , les infanticides , ainsi que les crimes les plus sordides sont monnaie courante dans ce pays , à qui la faute !

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+