REFLEXION

Un père et son enfant de 4 ans trouvent la mort à Mostaganem

ENCORE DES VIEUX BUS QUI SEMENT LA TERREUR A MOSTAGANEM

Un accident spectaculaire s’est produit hier, aux environs de 13 heures au niveau de la rue Tahalaiti Othmane, juste en face du stade des cinq martyrs. Un bus de Mazagran, transportant des voyageurs a foncé droit sur un magasin provoquant la mort d’un enfant âgé de 4 ans qui a rendu l’âme sur le coup et blessé grièvement son père, qui décèdera quelques heures plus tard à l’Hôpital de Mostaganem.



Un père et son enfant  de 4 ans trouvent la mort à Mostaganem
Selon les informations recueillies sur les lieux du drame, les freins du bus ont lâché et devant l’urgence de la situation, le chauffeur a percuté un poteau électrique  avant de foncer droit sur un magasin d’alimentation générale fauchant dans sa course, un  enfant  âgé de 4 ans avec son père.  Selon les informations recueillies sur place, l’enfant a été carrément écrasé et a rendu l’âme sur le coup tandis que son père blessé gravement, avait été évacué aux UMC de Tijditt, pour y subir les soins d’urgence. Cependant, nous avons appris tard dans l’après midi d’hier, que le père venait de décéder suite à la gravité des blessures. Selon les riverains, qui ont assisté à ce dramatique accident, le choc était tellement terrible, que tous les habitants ont paniqué et crûrent à  un séisme qui venait de se produire. Après que le drame se soit produit, la  protection civile s’est dépêchée sur les lieux et  aidée par les éléments de la sûreté de wilaya, ont dressé un périmètre de sécurité. La police, a  ouvert une enquête pour déterminer les causes et les circonstances, qui sont à l’origine du drame. Dans ce contexte, jamais un tel drame ne se serait produit, si le bus à l’origine de cette hécatombe, avait fait l’objet d’entretien et de contrôle technique. Aussi faut-il rappeler, que le bus en question , a plus de 3o ans d’âge à l’instar d’autres qui sont en circulation, alors que la législation ne le permet pas et que les autorités compétentes devraient se pencher sérieusement sur la question. A ce propos il y a lieu de signaler, que le 17 avril 2011 un accident s’était produit et c’est un bus du même genre, qui avait foncé sur le mur du groupement de la gendarmerie nationale de Mostaganem,  faisant 18 blessés dont 13 étudiantes. Un autre accident du même genre s’était produit aussi à Beymouth en 2009, où les freins du bus n° 12 ont subitement lâché à hauteur du stade des cinq martyrs, heurtant un jeune homme. A ce bilan alarmant,  s’ajoute encore un autre accident qui s’est produit le mois d’octobre dernier, et qui a été provoqué par l’un de ces bus vétustes et qui a été la cause de l’amputation du bras de la victime accidentée. A plusieurs reprises, la presse a tiré la sonnette d’alarme concernant ces vieux bus, qui sont devenus un danger pour le citoyen, car ils ne répondent plus, aux normes,  en matière de confort et de sécurité routière pour les usagers. A noter, que ces vieux Bus,  ne sont que des tas de ferrailles et qu’ils doivent en conséquence êtres réformés d’une manière définitive. Vu leur état lamentable, il est à se demander  sur quels critères sont-ils retenus pour transporter les citoyens ? Dans ce contexte, il est urgent de prendre les mesures qui s’imposent, pour interdire à ces bus de circuler et de mettre en danger  la vie des citoyens, car le drame qui vient de se produire est un avertissement, pour les autorités en charge de ce secteur.

Rym.B
Jeudi 15 Décembre 2011 - 10:08
Lu 2363 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+