REFLEXION

Un père de famille viole une malade mentale à Sidi Bel Abbès



Une mineure âgée de 17 ans a été orientée vers le centre de rééducation des mineurs d’Oran, par le procureur de la république, près le tribunal de Sidi Bel Abbès, tandis qu’un autre individu a  bénéficié de la citation directe, en attendant leur jugement, pour création d’un lieu de débauche, proxénétisme et viol. La genèse des faits remonte au mois de juin dernier, lorsque  les parents d’une malade mentale âgée de.24 ans, se sont présentés à la 4éme  sûreté urbaine de Sidi Bel Abbès, pour déposer une plainte de viol de leur fille, par le dénommé M. La victime a indiqué  aux policiers l’adresse, où elle a subit  l’acte sexuel. Sur les lieux, les enquêteurs ont découvert que l’appartement abrité  un lieu de prostitution, où son propriétaire répondant aux initiales de L.K âgé de 61 ans, père de 3 enfants a été épinglé. La dénommée. B.F âgée de24 ans et la mineure N.S  âgée de 17 ans ont déclaré qu’elles se prostituaient et partageaient l’argent, avec le propriétaire. Elles ont dénoncé  le dénommé D.Y, père de 3 enfants qui a violé la déficiente mentale. Alors que ce  dernier a nié son acte.

Daouadji. M
Mercredi 18 Juillet 2012 - 10:37
Lu 653 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+