REFLEXION

Un nourrisson meurt par asphyxie à Haï Es Sabah



Un nourrisson de 12 jours, répondant aux initiales de F.F., a perdu la vie, avant-hier, par asphyxie, après avoir inhalé assez de CO2, émis par les flammes de l’incendie qui s’est déclenché dans la cave d’un immeuble situé à la cité des 172 logements de Haï Es Sabah, apprend-on de sources hospitalières. En effet, l’incendie s’est déclaré au niveau des 20 compteurs groupés du bâtiment en question, suite à un court-circuit, causé par une surtension, provoquée par l’usage intensif de l’électroménager et des résistances au niveau des appartements. Dans un premier temps, les habitants de cet immeuble n’ont rien senti, mais après plusieurs minutes, une déflagration a été entendue par les voisins, et la fumée se produisait de plus en plus. Alertés, les éléments de la protection civile se sont dépêchés sur les lieux du sinistre, et ont neutralisé les flammes en seulement quelques minutes. Par la suite, les sapeurs pompiers se sont mis à porter secours aux habitants de ce bâtiment, et c’est à ce moment là qu’ils ont découvert deux personnes inconscientes dans leurs domiciles. Il s’agit d’une femme de 57 ans, répondant aux initiales de F.Z., et du nourrisson de 12 jours, un garçon   qui ont été évacués, tous les deux, vers le centre hospitalo-universitaire d’Oran dans un état critique. Mais malheureusement pour le bébé, il succombera suite à la dangereuse asphyxie aux UMC de la CCI du CHU d’Oran. Sa dépouille a été déposée au niveau de la morgue de l’EHU, et une enquête a été ouverte par les services de l’ordre afin de déterminer les causes exactes qui ont provoqué cet incendie.      

A.Yzidi
Samedi 31 Mars 2012 - 11:35
Lu 232 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+