REFLEXION

Un mariage à blanc pour un visa aux législatives

Le FLN n’ira pas aux élections en rangs dispersés. « Il n’y a pas de double liste ni de liste commune, il y a une seule liste du FLN », a déclaré le secrétaire général, Abdelaziz Belkhadem, lors d’une conférence de presse qu’il a animée ce samedi 10 mars au siège national du parti à Hydra, à Alger.



Un mariage à blanc pour un visa aux législatives
M. Belkhadem, qui ne s’est pas étalé sur le dossier, n’a pas expliqué comment les listes des redresseurs seront intégrées à celles du FLN. Interrogé sur la rencontre tenue mardi dernier avec Salah Goudjil en présence des poids lourds du  parti, M. Belkhadem a expliqué : « nous nous sommes rencontrés pour unifier les rangs du parti  et réussir les listes du FLN ».  « Nous ne sommes pas deux fronts ou deux partis, nous sommes tous du FLN », a t il ajouté.  M. Belkhadem a précisé qu’il s’est entendu avec M.Goudjil sur l’unification du travail et du discours. « Tout le monde était d’accord sur la réussite  des listes du  FLN ». Abderazak Bouhara, Abdelkader Hadjar, Mohammed  Boukhalfa et Affane Guezzane, qui ont pris part au conclave, ont assisté à cette rencontre, selon M. Belkhadem.Les deux parties ont décidé d’exclure tout militant qui sort de la ligne du parti. « Celui qui sort de la ligne du parti sera exclu », a martelé M. Belkhadem. Pour mettre fin au différend qui est à l’origine de la  crise, le secrétaire général du parti a fait savoir qu’une  session du comité central se tiendra après les élections législatives pour faire le bilan  de la direction. « Celui qui a échoué va se retirer », a promis Belkhadem.Le FLN va rendre publiques ses listes de candidature le 21 mars prochain, soit quatre jours avant la fin du délai fixé par le ministère de l’Intérieur. Pourquoi le 21 mars ? M. Belkhadem n’a pas caché ses intentions. Il a expliqué que l’objectif est d’empêcher les militants mécontents d’aller vers d’autres partis. Du coté des redresseurs et selon, Salah Goudjil ,il n’est pas encore temps de parler de réconciliation, s’il y a réconciliation, elle sera annoncée par les deux parties à l’occasion d’une conférence de presse commune. En réponse à Belkhadem, Salah Goudjil à déclaré que la réconciliation ne peut se réduire à l’unification des listes électorales. « Nous nous sommes entendus mardi dernier sur l’opportunité d’unifier les rangs du parti et de tenir un seul discours politique. Encore faut-il traduire la parole sur le terrain à travers des actions concrètes. Donc, on ne peut pas encore parler de réconciliation », a lancé Salah Goudjil.

Riad
Dimanche 11 Mars 2012 - 08:58
Lu 469 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+