REFLEXION

Un jeune écroué après avoir frappé sa mère à Mostaganem



On enregistre de plus en plus de cas de maltraitance de parents par leurs enfants. La dernière affaire suivie par la deuxième sûreté urbaine à Tidjditt –Mostaganem, a conduit un jeune de 23 ans en prison. En effet, un jeune  du quartier de Tidjditt, âgé de 23 ans, vient d'être écroué pour « violence volontaire sur ascendant ». Depuis plusieurs mois, il faisait vivre dans la terreur sa mère. Les coups ont succédé aux menaces et aux insultes, jusqu'à ce qu'il frappe sa mère et la jette dans la rue. Saisis de l'affaire, les policiers de la 2eme  sûreté urbaine, ont interpellé, dimanche dernier, ce jeune  suite à une plainte déposée par sa mère,  jointe d’un certificat médical d’incapacité physique de six jours. Très souvent, ces comportements «  violence volontaire sur ascendant »  restent confinés dans un huis clos familial. Il ne faut pas que les parents hésitent à porter plainte. La loi interdit les violences contre les parents. Ces enfants terribles imposent une véritable dictature à des parents dépassés, qui n'osent pas en parler, sauf lorsque les limites du supportable sont largement franchies.                         

Riad
Lundi 4 Août 2014 - 19:30
Lu 254 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+