REFLEXION

Un jeune directeur à la tête d’une cité universitaire des filles à Mostaganem

RESULTAT : CHANTAGES ET PERSECUTIONS



Un jeune directeur à la tête d’une cité universitaire des filles à Mostaganem
Le directeur de la cité universitaire « Chemmouma », sensé être l’exemple de par le comportement et la conduite prend un malin plaisir à harceler certaines de ses employées qui ont eu gain de cause auprès de la justice après avoir été suspendues de leur poste de travail. En effet, une des employées a été opérée de la jambe droite (cheville) et qui a publié une doléance se trouve prise dans un engrenage depuis qu’elle a été suspendue et malgré qu’elle a été réintégrée par décision de justice avec ses deux collègues de travail. Selon l’une des filles concernées, il apparait que la deuxième serait victime d’un chantage de la part du directeur qui l’a changé de poste et cela contre son gré et sans aucune raison apparente pour un changement. Quant à la troisième, c’est une autre affaire qui sera publiée en temps opportun. Mais la faute incombe à la direction de l’ONEO qui a mis à la tête d’une cité universitaire de filles, un jeune homme d’une trentaine d’années.

C.Djamel
Jeudi 6 Octobre 2011 - 09:34
Lu 1121 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+