REFLEXION

Un huissier de justice échappe à la mort dans son bureau à Annaba

Un huissier de justice a échappé à une mort certaine après avoir été victime, jeudi, d’une grave agression à l’arme blanche par une personne inconnue qui a pris la fuite, la laissant se vautrer dans une mare de sang, après l’avoir administrée un coup de poignard en plein thorax, à l’intérieur de son bureau situé à la rue Benbadis au centre d’Annaba selon une source sécuritaire.



Les faits de cette affaire, remontent à 16H30 de l’après-midi, lorsque l’un des voisins a été surpris par la présence de la victime grièvement blessée se pataugeant dans une mare de sang. Il a immédiatement informé les services de sécurité que se sont dépêchés sur les lieux en compagnie des éléments de la protection civile, qui ont rapidement évacué la blessée vers l’hôpital « Ibn Rochd » d’Annaba, où elle a été placée sous surveillance médicale après avoir perdu beaucoup de sang suite à sa profonde blessure, ce qui a nécessité une intervention, et sa vie est hors de danger  selon la même source. Il s’agit de (B.S), âgée d’environ 36 ans, qui selon des témoins oculaires du voisinage, une dispute verbale avait éclaté entre l’agresseur, un jeune de son âge  et la victime qui a fait même écho en dehors de la rue, où elle a été constatée en pleine altercation avec une personne qui se trouvait dehors en face de son bureau selon la même source. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’agresseur n’avait pas l’intention de voler la victime étant donné qu’un montant de 7 mille dinars se trouvant au bureau, ainsi que les bijoux que portait la victime n’auraient pas été touchés, ce qui suppose que l’acte de violence était, probablement, une vengeance selon la même source. Une vaste opération de recherche du coupable, a été déclenchée en vue d’identifier le suspect qui s'est enfuit, après son forfait, laissant la victime se baigner dans une mare de sang. L'incident a provoqué une grande panique dans l'immeuble où se trouve l’appartement en question, situé à la rue Benbadis en plein centre-ville d’Annaba, surtout que des rumeurs se sont rapidement propagées  qui ont avancé la mort de l’huissier, ce qui a été formellement démenti par les services de sécurité selon la même source.  Ce grave incident soulève à nouveau, beaucoup de questions sur les dangers de la pratique de cette  profession par les  huissiers de justice qui font souvent l’objet de menaces par certaines parties qui n'acceptent pas l'application de la loi et mettent en danger la vie des professionnels de ce métier à risque, en particulier dans les quartiers où il y a du banditisme et les agressions aux armes blanches. Selon une source de la chambre nationale des huissiers de justice que la gent féminine parmi les huissiers de justice, est la plus vulnérable aux insultes et aux violences, et que les parties compétentes ont émis des instructions aux huissiers de justice d'appliquer le slogan « des exemples de mise en œuvre», ce qui signifie la souplesse et tenir compte de l'état psychologique du citoyen, regrettant dans le même contexte d’en arriver à des cas de violence au point de commettre des atteintes graves et même des meurtres.      

Touffik
Dimanche 27 Avril 2014 - 10:51
Lu 587 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+