REFLEXION

Un hôpital qui affiche complet en permanence



Complet d’accord, mais pour qui ?Le nouvel hôpital d’Oran situé à Haï Es-Sabah est taxé de la locution « C’est complet », comme si on avait affaire à un hôtel en plein centre d’Alger. Seuls les hôtels, dans le but de parer à tout imprévu affichent complet devant le commun des mortels, mais quand il s’agit d’intimes, le problème ne se pose pas, des chambres ou des suites deviennent subitement libres. C’est ce qui est constaté malheureusement au niveau de ce nouvel établissement hospitalier de renom. Les citoyens appartenant à la classe moyenne n’y accèdent que s’ils ont des connaissances à l’intérieur ou ailleurs qui pourraient éventuellement les introduire pour une consultation spécialisée ou une hospitalisation, sinon ce n’est pas la peine d’insister. Cet hôpital a été réalisé et ouvert pour tous les citoyens algériens sans exception et non pour une caste bien déterminée, à l’image de l’hôpital d’Ain-Naâdja. C’est horrible de voir des gens malades, atteints parfois de maladie extrêmement graves, tout simplement refoulés faute de places dit-on. Ce n’est pas normal que l’algérien de notre temps n’a le droit ni à la prise en charge médicale à l’étranger, ni au niveau des centres publics spécialisés et ne pouvant par ailleurs, accéder aux soins dans des cliniques privées faute de ressources, alors où pourrait-il trouver une oreille tendue pour l’écouter. Si l’algérien est devenu un hypertendu, les causes sont toutes connues.

. .
Mardi 30 Mars 2010 - 11:25
Lu 444 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+