REFLEXION

Un expert américain évoque l’impact de la crise libyenne sur l’Algérie

L'INTERVENTION DE L'OTAN A ETE ‘’UNE ERREUR STRATEGIQUE’’



Devant le Congrès Américain l’expert international en terrorisme Monsieur Daveed Gartenstein-Ross a évoqué l'impact de la situation en Libye sur la sécurité en Algérie et dans la région, affirmant que l'intervention de l'Otan a été «une erreur stratégique» des États-Unis et de leurs alliés malgré les mises en garde lancées par l’Algérie. S'exprimant devant la Chambre américaine des représentants (Chambre Basse du Congrès) lors d’une séance qui se déroula ce vendredi 2 Mai, une audition spéciale sur la Libye, ledit expert a souligné que l'intervention en Libye a laissé un pays «en proie à l'instabilité» où le gouvernement «n'a jamais été en mesure de rétablir le contrôle». En citant l’Algérie, la Tunisie et l'Égypte, mais aussi sur le Mali puisque, selon lui, elle a favorisé, de manière significative, une prise de contrôle des djihadistes au Nord malien entraînant une autre intervention militaire menée par la France, il a également prévenu que « la combinaison entre l'installation de camps d’entraînement en Libye par ces groupes, la grande disponibilité des armes et l’établissement de sanctuaires a tendance à transformer la Libye en base arrière pour des attaques terroristes futures». Afin d’appuyer son argumentation, Monsieur Daveed Gartenstein-Ross expliqua que «l'Algérie est préoccupée par l'impact de cette situation en Libye sur sa propre sécurité». «Bien que la crise des otages de Tiguentourine et ses liens avec la Libye ont servi d'avertissement macabre, le gouvernement algérien a, depuis longtemps, exprimé sa préoccupation de l'impact que pouvait avoir l'intervention de l'Otan en Libye sur l’Algérie», reconnaissant l’avertissement envoyé par Alger, en disant que l’Algérie «a mis en garde les Occidentaux» que le groupe ‘’Al-Qaïda au Maghreb Islamique’’ (Aqmi) allait tirer parti de ce nouveau développement de situation en Libye. Concluant son intervention par cette conclusion des plus édifiantes sur l’état sécuritaire actuel de la République de Libye, il avança en ces termes que : « l'intervention de l'Otan en Libye a non seulement renforcé les groupes djihadistes dans la région, mais a mis les États-Unis dans une position stratégique plus difficile».    

AS. Mohsen
Dimanche 4 Mai 2014 - 10:57
Lu 341 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+