REFLEXION

Un enfant de 03 ans meurt calciné à la plage de Bousfer



Un enfant de 03 ans, répondant aux initiales de A.M. a trouvé la mort, mercredi dernier, dans un incendie qui s‘est déclenché au niveau de la bâtisse qu’il occupait en compagnie de sa mère, ses deux frères et une autre femme, apprend-on de sources officielles relevant de la protection civile. Il s’agit d’une famille qui habitait illégalement au niveau d’un poste de garde relevant de la plage de Bousfer, et qui a été surprise par les flammes de l’incendie qui s’est déclaré subitement, les encerclant et ne leur laissant aucune chance de s’échapper, nous ajoutera notre même source. Sitôt alertés, les sapeurs pompiers de l’unité de Bousfer se sont dépêchés sur les lieux du sinistre, et ont entamé leur lutte acharnée contre le feu, qui sera neutralisé quelques minutes après leur arrivée sur les lieux du drame. Par la suite, les hommes du génie ont pu pénétrer à l’intérieur de la bâtisse squattée, et ont secouru les victimes, mais malheureusement pour l’enfant de 03 ans, il  était déjà mort, après avoir été victime de graves brûlures au 3ème degré. Par ailleurs, et en ce qui concerne les autres enfants, un bébé d’un an et demi, le dénommé A.A, sera brûlé au 1er degré, mais sans aucun danger, alors que les 03 personnes, la mère A.N. âgée de 31 ans et son troisième enfant, ainsi que sa copine K.Kh. 21 ans  sont sortis indemne de ce drame. L’enfant blessé a été évacué d’urgence vers l’hôpital d’Aïn El Turck, alors que le corps du défunt a été déposé au niveau de la morgue du même hôpital. Une enquête judiciaire a été ouverte par les services de la gendarmerie nationale du chef lieu pour déterminer les causes exactes qui ont provoqué cet incendie.       

…Et un autre fauché par un camion à Mers El Hadjadj

Un grave accident de la circulation est survenu, dans l’après-midi de mercredi dernier, au niveau du Douar Mdaïrya, relevant de la commune de Mers El Hadjadj, faisant un mort, apprend-on auprès de la protection civile. Il s’agit d’un enfant de trois ans, répondant aux initiales de B.Y., qui a été mortellement fauché par un camion, nous ajoutera notre source. Mort sur le coup, la dépouille du petit ange a été déposée au niveau de la morgue de l’hôpital d’El Mohguen, par les agents de la protection civile, et une enquête a été ouverte par les services de la brigade de la gendarmerie nationale du chef lieu pour déterminer les causes exactes qui ont provoqué ce drame.                                                    

A.Yzidi
Samedi 25 Février 2012 - 10:55
Lu 278 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+