REFLEXION

Un disjoncteur ravagé par le feu au nouveau lycée à Achaacha

LE BRICOLAGE MEURTRIER



Dans la matinée d’hier juste après l’entrée en classe, le  disjoncteur  principal du nouveau lycée d’Achaacha a pris feu causant une panique indescriptible parmi les élèves et le corps enseignant.  Heureusement, il y a eu plus de peur que de mal. Après l’intervention instantanée des éléments de la protection civile tout est rentré dans l’ordre et les élèves ont pu regagner leurs classes. L’étrange dans tout ça, c’est que le disjoncteur est placé à l’intérieur d’un laboratoire.  Heureusement, au moment de l’incident le laboratoire n’était pas occupé. Le pire, encore, il n’y  avait aucun matériel d’extinction de feux disponible au niveau du lycée ce qui constitue une négligence grave. Pour rappel, le lycée est mis en service depuis le mois d’octobre. Peut être, des équipements ont été mis en place dans la hâte pourvu que les choses marchent. Le bricolage est parfois meurtrier et la méthode « maalich » est souvent très couteuse et parfois dramatique.                         

Adda A
Dimanche 27 Novembre 2011 - 10:35
Lu 369 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+