REFLEXION

Un directeur cité à comparaitre pour agression



Un directeur d’une agence Casnos a été accusé pour agression et voie de faits par une de ses employées, exerçant sous son autorité. La victime aurait déposé plainte après avoir bénéficié d’un certificat médical de huit jours d’arrêts de travail pour incapacité physique, délivré un médecin assermenté. Aux dernières nouvelles, le mis en cause a été cité à comparaître devant le tribunal compétent dans les jours qui viennent. Il parait par ailleurs, que cette agence n’en n’est pas à sa première affaire, d’autres scandales ont eu lieu, mais vite étouffés, grâce bien sûr à certaines attitudes de réserve que tout un chacun est tenu d’observer. Chacun a peur de perdre son poste, et chacun fait en sorte que tout ce qui se passe ne le concerne pas. Comme disaient nos ancêtres à l’époque : pour se protéger avance la lettre arabe « mime» et laisse faire, c'est-à-dire à chaque question il faut répondre « Manaârafch, je ne sais pas ou Macheftch, je n’ai pas vu, ou encore Masmaâtch, je n’ai rien entendu ». C’est le parapluie des faibles, on y peut rien.

. .
Lundi 7 Juin 2010 - 10:14
Lu 377 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+