REFLEXION

Un commerce bien étrange



Des jeunes, n’ont rien trouvé de mieux à faire que de vendre des poussins d’une provenance inconnue avec des prix allant de 15 à 20 dinars la pièce, au niveau du Souk d’Ain Sefra, à Mostaganem. Leurs clients sont généralement des gamins, qui dans le but de les adopter, utilisent ces volatiles comme jouets. Est-il normal que l’on vende n’importe quoi, n’importe où et à n’importe qui ?

Réflexion
Dimanche 29 Mai 2011 - 11:38
Lu 337 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+