REFLEXION

Un chef de daïra pas comme les autres



Un chef de daïra à la tête d’une circonscription administrative relevant d’une wilaya de l’Est algérien s’adonne le plus normalement du monde à la consommation de tranquillisants au point d’en abuser selon les quelques rares personnes qui lui sont proches. Il a même signé un passeport à une jeune dame sur la base d’une fausse attestation de travail. La demanderesse du passeport se serait procuré ce faux document auprès d’une administration publique. Malheureusement pour elle, le pot-aux roses a été découvert, c’est ce qui a provoqué une certaine anxiété chez le commis de l’Etat. La question qui se pose, le chef de daïra n’était-il pas dans un état d’inconscience ou de dépression au point de signer un passeport sans vérifier l’authenticité des documents administratifs présentés?. Si tel était le cas, il serait plus judicieux pour lui de mettre un terme à ces barbituriques qui font parfois plus de mal que de bien.

. .
Lundi 19 Avril 2010 - 10:56
Lu 452 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+