REFLEXION

Un chantier à l’abandon depuis 18 mois à Chlef



Les travaux relatifs à la réalisation d’une nouvelle station de transport de voyageurs de la partie Nord de Chlef risque de s’étendre aussi longtemps en ce qui concerne la réception de cet important projet. Un projet qui devra accueillir plus de 8.000 voyageurs quotidiennement en provenance des communes de Ténès, El-Marsa, Béni-Haoua, Bouzghaïa, Ouled Farès, Benaïria, Tadjena, Zebboudja et Sidi Akkacha. Le réalisateur incombe le retard aux nombreuses situations de paiement qui ne sont régularisées qu’après plusieurs mois. De même, le projet est situé dans une zone sableuse d’où l’appréciation des études à été mal dirigée, ce qui provoque encore plus des travaux supplémentaires. Le nouveau projet dont les travaux ont démarré il y a plus de trois années risque de se prolonger face à l’embouteillage monstre qui s’ensuit au sein de l’actuelle station située au centre de la ville. L’intervention du maître de l’ouvrage demeure des plus indispensables à l’effet de faire activer un ensemble aussi important.  
                                 

M.Mokhtari
Samedi 10 Mars 2012 - 11:04
Lu 185 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+