REFLEXION

Un cercle vicieux



Un cercle vicieux
Comment voulez-vous acheter une voiture en Algérie, puisque plus de 70 % des véhicules ne circulent que grâce à des récépissés délivrés par les différents services d’immatriculation à travers le territoire national. Sur le récépissé, il est indiqué outre le numéro de matricule et le nom du dernier acheteur, la mention « Ne peut faire l’objet de vente ». Par ailleurs, l’achat à crédit d’un véhicule neuf étant suspendu pour l’instant, alors qu’elle est cette nouvelle recette à mettre en œuvre pour pouvoir acquérir un véhicule en Algérie. D’une par l’Etat bloque l’achat du neuf, d’autre part, les wilayas bloquent les cartes grises, et de l’autre côté de la barrière ce sont les fraudeurs et les trafiquants de voiture qui vous proposent leurs produits maquillés. Un cercle vicieux, voulu et prémédité par je ne sais qui. Le plus drôle dans l’histoire, l’algérien chez lui se sent dépaysé du fait qu’il ne sait pas quoi faire, ni à qui s’adresser.

. .
Dimanche 7 Mars 2010 - 10:27
Lu 416 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+