REFLEXION

Un budget de 300 milliards de DA pour l’élection présidentielle

Selon plusieurs sources, le budget alloué pour la prochaine élection présidentielle prévue pour le 17 avril 2014 dépasserait le montant de 300 milliards de dinars, en attendant la décision du Conseil constitutionnel quant aux dossiers de candidature des prétendants au Palais d’el Mouradia.



Les mêmes sources ont ajouté que l'élection présidentielle prévue pour le 17 Avril prochain coûtera au trésor public 300 milliards de dinars, soit une augmentation de 100 milliards de dinars comparativement aux dernières  élections législatives de mai 2012 et les élections locales en décembre de la même année. L’augmentation de cette enveloppe financière élevée par rapport au reste des rendez-vous électoraux, est due aux subventions obligatoires accordées aux prétendants au poste de Président de la République estimées à 6 milliards de centimes par candidat, pour couvrir les coûts de la campagne électorale, en matière de transport, de location de salles, et d’autres dépenses en lien avec la campagne. Le budget de l'Etat pour la prochaine élection présidentielle couvrira aussi les dépenses liées à la présence des observateurs internationaux représentants les Nations Unies et de l'Union européenne ainsi que l'Union africaine et le Mouvement des non-alignés, et certaines ONG qui ont également des instituts spécialisés dans la surveillance des élections. Dans le même contexte, le président de la commission nationale de préparation de l'élection présidentielle le premier ministre, Abdelmalek Sellal, aurait  adressé une note à toutes les institutions publiques, les ministères, les départements, pour les avertir de ne pas utiliser les moyens de l'Etat dans la campagne électorale prévue pour le 23 mars prochain, surtout qu’un  certain nombre des chefs de partis politiques travaillent en tant que ministre. Les anciennes élections algériennes avaient connu par le passé, l’implication des institutions et l’utilisation des moyens de l'Etat , en particulier par la coalition présidentielle formée par le Front de libération nationale, le RND et le MSP. Le Président de la République, en personne avait donné instruction aux walis, aux ministres et aux médias,  les invitant à assurer nécessairement l'impartialité dans la prochaine élection présidentielle qui se déroulera le 17 avril 2014.           

Touffik
Mardi 4 Mars 2014 - 18:12
Lu 95 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+