REFLEXION

“Un Etat voyou “



Depuis le raid contre la flottille de la paix par un commando israélien, Israël s’est vu, en l’espace de 48 heures à peine, traité de tous les noms, même par les occidentaux. Les réactions à travers le monde ont été, cette fois-ci, rapides. Plusieurs responsables et représentants d’organisations humanitaires internationales, à travers le monde, ont condamné vivement l’attitude des dirigeants israéliens après le raid lancé contre la flottille de la paix chargée d’acheminer des aides à destination de la population de Ghaza. Durant les toutes premières heures qui ont suivi le raid contre la flottille de la paix, des réactions ont eu lieu mettant Israël face à ses responsabilités. Cette fois-ci l’opinion publique n’a pu garder son silence face à l’attitude d’Israël qui, depuis toujours, n’en faisait qu’à sa tête, faisant fi des résolutions de l’ONU et du droit international. Soutenus par leurs proches alliés, les dirigeants israéliens faisaient la pluie et le beau temps depuis leur installation en Palestine en 1948. Mais cette fois-ci, après le génocide commis contre la population de Ghaza en 2008, la situation semble se renverser et Israël s’est vu rattrapé par le temps et par l’histoire. Ceux qui l’ont toujours soutenu se sont retournés contre lui parce qu’ils ont jugé que l’on ne pouvait longtemps piétiner et bafouer le droit international et la réalité, et que l’heure de la vérité était enfin arrivée. C’est ainsi qu’Israël s’est trouvé acculé et presque seule face à l’opinion mondiale qui a enfin osé lui dire la vérité en face. Lors d’un entretien avec un journaliste de la TSR, un député helvétique à déclaré qu’Israël était un « Etat voyou ». Ce n’est donc pas nous qui le disons. Choqué, le haut commissaire aux droits de l’homme a condamné l’intervention du commando israélien. Le journaliste, M. Michel Collon, responsable du groupe « Investig’action » a qualifié Israël de « fasciste. » Lors d’un débat télévisé, organisé par TV 5 Monde, auquel avait assisté l’ambassadeur d’Israël à Paris, la quasi-totalité des invités sur ce plateau ont pointé du doigt l’Etat hébreu. De Villepin, ancien premier ministre français, n’a pas mâché ses mots pour faire remarquer à l’ambassadeur israélien que cette fois-ci c’en était trop. Pour une fois Israël est mis face à ses responsabilités. Pour d’autres spécialistes de la question, Israël a commis une erreur juridique. Il est clair qu’aujourd’hui l’Etat hébreu est vraiment l’impasse et les états qui ont soutenu l’emprise coloniale israélienne se trouvent dans l’embarras. Mais jusqu’à quand Israël restera t-il impuni ?

M. Bentahar
Samedi 5 Juin 2010 - 11:14
Lu 603 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+