REFLEXION

UTILISATION DE LA CARTE CHIFA A ORAN : Les médecins spécialistes refusent toujours le système

Les spécialistes, dont les tarifs de consultation dépassent dans certains cas les 1500 dinars, jugent que ceux des consultations, fixés par la tutelle, sont très faibles. Dans le même cadre, 100% des pharmaciens acceptent l'utilisation de la carte Chifa et près d'une centaine de médecins généralistes ont signé des conventions avec la Cnas d'Oran.Les spécialistes, dont les tarifs de consultation dépassent dans certains cas les 1500 dinars, jugent que ceux des consultations, fixés par la tutelle, sont très faibles. Dans le même cadre, 100% des pharmaciens acceptent l'utilisation de la carte Chifa et près d'une centaine de médecins généralistes ont signé des conventions avec la Cnas d'Oran.



UTILISATION DE LA CARTE CHIFA  A  ORAN : Les médecins spécialistes  refusent toujours le système
Aussi et après les pharmaciens et les médecins généralistes, une partie des laboratoires de la wilaya d'Oran emboîte le pas dans le cadre de l'opération des conventions avec la Cnas. Ainsi, les procédures relatives à l'introduction du dispositif au niveau des laboratoires d'analyses médicales et cliniques privées ont été entamées. Les médecins spécialistes exerçant à Oran ne sont pas attirés par le système du tiers payant. La majorité des praticiens n'acceptent toujours pas l'utilisation de la carte Chifa qui entre dans la démarche du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, visant à généraliser l'utilisation de cette carte. Prés d’une quinzaine de médecins spécialistes exerçant à Oran (13 médecins) ont signé la convention avec la Cnas. Cette dernière a opté pour le système de convention avec les laboratoires d'analyses de biologie médicale après de larges consultations avec les professionnels de la santé, à l'instar du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens et l'Association nationale des laboratoires d'analyses privés. Certains actes essentiels de diverses spécialités (autres que les consultations) ont été intégrés au système tiers payant dans le cadre du dispositif du médecin traitant. Il s'agit du fond d'œil, de l'audiogramme, de l'exploration fonctionnelle respiratoire, la fibroscopie, la rectoscopie et coloscopie, l'électrocardiogramme et l'échocardiographie, les échographies obstétricales et l'électroencéphalogramme. Les laboratoires concernés et les cliniques seront dotés de lecteurs de cartes Chifa. Le système du tiers payant est opérationnel depuis le début du mois d'octobre 2010 à Oran. Les avantages du dispositif de conventionnement du médecin traitant, englobant la mise en œuvre du système du tiers payant, le nouveau dispositif utilisant le système de carte Chifa  ainsi que les honoraires des médecins généralistes et spécialistes conventionnés.

Medjadji. H
Lundi 29 Juillet 2013 - 12:01
Lu 663 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+