REFLEXION

USTO ‘’Mohamed Boudiaf’’ : Une rencontre sur "les défis de la recherche scientifique en Algérie"



Le programme de coopération algéro-japonais consacré au développement des technologies solaires évolue de manière satisfaisante, a déclaré dimanche à Oran, la coordinatrice de cette opération mettant en partenariat plusieurs universités et centres de recherche des deux pays.Ce programme scientifique intitulé "SSB" (Sahara Solar Breeder ou élevage de stations solaires au Sahara) a pour objectif l’étude de faisabilité d’un projet d’envergure de production électrique à partir du Sahara, a précisé YukikoMbow.La responsable s’exprimait en marge d’une rencontre sur "les défis de la recherche scientifique en Algérie", tenue à l’université des sciences et de la technologie Mohamed Boudiaf d’Oran (USTO), qui figure parmi les trois établissements algériens partenaires du "SSB".Les deux autres établissements sont l’université "Tahar Moulay" de Saïda (UTMS) et l’unité de recherche en énergies renouvelables en milieu saharien d’Adrar (URER/MS) , Mme Mbow représente également la partie japonaise composée d’un consortium de huit universités et instituts de recherche.Elle a expliqué que le projet consiste à vérifier la faisabilité d’un développement durable à l’aide du concept d’élevage de stations solaires, en vue de la construction d’usines de cellules solaires à base de silicium et de stations d’énergie solaire.Elle a rappelé à ce titre que le programme "SSB" a été lancé en 2010 pour cinq années d’activités scientifiques, avec le soutien financier de deux agences japonaises pour la coopération internationale (JICA) et le développement scientifique et technologique (JSTA), d’un montant de 5 millions de dollars.La contribution japonaise a permis en outre d’organiser chaque année des stages de perfectionnement au Japon au profit d’une dizaine de jeunes chercheurs algériens, a fait savoir Mme Mbow, en annonçant la préparation d’une nouvelle session pour d’autres doctorants. De son côté, le vice-recteur de l’USTO chargé des relations extérieures et de la coopération, Rachid Kessas, a indiqué que l’importance du programme "SSB" fera l’objet d’une évaluation globale en mai 2014 à Oran, à l’occasion du 4ème forum Asie-Arabe sur les énergies renouvelables.Les étudiants pourront quant à eux s’imprégner des enjeux portés par ce programme, lors d’une exposition de travaux scientifiques prévue au campus de l’USTO, a fait savoir M. Kessas.La rectrice de l’USTO, Aïcha Derdour a, pour sa part, insisté sur la nécessité pour les chercheurs de faire davantage d’efforts pour répondre aux attentes du secteur industriel et contribuer ainsi avec efficience au développement économique du pays.       

Medjadji H
Mercredi 19 Juin 2013 - 09:01
Lu 725 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+