REFLEXION

UNIVERSITE DE TIARET : Des enseignants de la faculté des sciences économiques saisissent le ministre

Une requête a été adressée à Mr le ministre de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique par un groupe d’enseignants de la faculté des sciences économiques, commerciales et de gestion relevant de l’université « Ibn-Khaldoun » à Tiaret et dont le contenu est la dénonciation des dépassements au niveau de la faculté et le présumé auteur serait le doyen qu’ils citent nommément, et qu’ils accusent d’être derrière la marginalisation d’enseignants chercheurs, et aussi de « créateur » de dissidences.



Citant quelques dysfonctionnements, les signataires de la requête dénoncent l’absence de laboratoire scientifique au niveau de la faculté, l’exode de certains enseignants vers l’étranger et d’autres universités, la paralysie au niveau de la gestion des dossiers de logement, le recours à des organisations estudiantines pour le règlement de compte avec les enseignants chercheurs, et ne s’arrêtant pas à ce point, les signataires revendiquent une commission d’enquête ministérielle et saisissent Mr le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, qui de son côté, n’a pas tardé à saisir le recteur de l’université « Ibn-Khaldoun » le sollicitant d’ouvrir une enquête et aussi un complément de renseignements sur l’objet de la requête et en somme, le recteur de l’université, Mr Mederbel Khalladi a mis en place une commission d’enquête interne pour vérifier les accusations portées à l’encontre du doyen de la faculté des sciences économiques, et au terme de cette enquête, les conclusions suivantes ont été dégagées pour répondre aux points portés dans la lettre. En effet, s’agissant de l’absence de laboratoires au sein de la faculté, l’on signale que le doyen a pris ses fonctions le 29/09/2014, et en tant qu’enseignant chercheur, il est responsable de l’équipe 4 (socio-économie et développement durable) du laboratoire de géomatique et de développement durable (L Géo 2 D) agréé lors de la session du C.S.P d’avril 2015, et pour lever la contrainte d’insuffisance, le doyen a recruté 2 professeurs de grade par voie de mutation, en provenance de l’université d’Oran (Professeur Hellal Benchaban). Concernant l’implication du doyen dans l’opération d’affectation des logements de fonction des enseignants, le recteur de l’université de Tiaret dira que ce dernier n’a aucune qualité pour classer ou déclasser un quelconque candidat, et la commission de logement de l’université de Tiaret a fait un excellent travail et 140 logements ont été récemment pré-affectés aux professeurs en signalant qu’aucun enseignant n’a abandonné son poste. En conclusion, le recteur de l’université, Mr Mederbel Khalladi a bien levé le voile, et a indiqué au Ministre que des intentions de déstabilisation de l’université « Ibn-Khaldoun » sont de visu remarquables et quelques enseignants responsables de toutes les manœuvres, n’ont pour objectif que des fins de positionnement dans des postes de responsabilité au sein de l’université.

Abdelkader Berrebiha
Dimanche 24 Janvier 2016 - 17:53
Lu 402 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+