REFLEXION

UNIVERSITE DE SIDI BEL ABBES : Les étudiants observent un sit-in devant la wilaya



Plusieurs centaines d’étudiants de la faculté de médecine de l’université de Sidi-Bel-Abbès sont descendus hier matin dans la rue et ont organisé une marche pacifique depuis la faculté jusqu’au siège de la wilaya où ils ont observé un sit-in, banderoles à la main, en scandant des slogans hostiles au doyen et à l’administration de la faculté. Un imposant dispositif de sécurité a été déployé tout autour du siège de la wilaya pour veiller à un éventuel débordement. Les étudiants qui affichaient une colère et un sentiment de marasme ont demandé à être reçus par le premier responsable de la wilaya après que les responsables de l’université eurent selon les propos des manifestants fermés toutes les portes du dialogue. C’est après une semaine de fermeture de la faculté de médecine et l’attitude de marbre des responsables que les étudiants ont décidé d’investir la rue pour faire entendre leurs revendications. Le scandale de la falsification des notes qui a ébranlé la faculté de médecine l’année dernière a été mis en exergue par les manifestants qui ont évoqué le népotisme, les passes droits et le favoritisme qui règnent dans cette faculté qui à leurs yeux constitue « un domaine privé » à une certaine catégorie « d’étudiants favorisés par un rang social déterminé. Parmi les revendications des étudiants manifestants on relève le changement dans le traitement des modules en dette, la vacance du poste de chef de département de pharmacie ce qui laisse les étudiants de cette spécialité sans interlocuteur et le manque flagrant de matériel didactique dans le département de chirurgie dentaire. Par ailleurs, la faculté des sciences de la nature (site 1) est aussi fermée par des étudiants qui exposent eux aussi des problèmes pédagogiques. Les mêmes problèmes sont exposés par des étudiants de la faculté des ingénieurs qui n’ont trouvé de moyen d’expression que le blocage des accès de la faculté. Une guerre de communiqués de dénonciations tous azimuts des organisations estudiantines fait rage en ces moments à travers les dédales de l’université qui augure un pourrissement qui exige une intervention urgente des pouvoirs publics.                       

D M.
Mercredi 12 Décembre 2012 - 00:00
Lu 245 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+